À propos de l'UNESCO

© UNESCO/Roya Aziz/Star Group
Old UNESCO headquarters, Avenue Kléber.


© UNESCO/M. Ravassard
© UNESCO/M. Ravassard
© UNESCO/M. Ravassard
© UNESCO/M. Ravassard
© UNESCO/M. Ravassard
© UNESCO/M. Ravassard
© UNESCO/M. Ravassard
UNESCO headquarters, Avenue Suffren entrance.
UNESCO headquarters, Avenue Suffren entrance.
UNESCO headquarters, Avenue Suffren entrance.
UNESCO headquarters, Avenue Suffren entrance.
UNESCO headquarters, Avenue Suffren entrance.
UNESCO headquarters, Avenue Suffren entrance.
UNESCO headquarters, Avenue Suffren entrance.

En 1945, la création de l’UNESCO répond à une conviction forte des nations marquées par deux conflits mondiaux en moins d’une génération : les accords économiques et politiques ne peuvent suffire à construire une paix durable. Celle-ci doit s’établir sur le fondement de la solidarité intellectuelle et morale de l’humanité.

L’UNESCO s’attache à construire entre les nations des réseaux qui rendent cette solidarité possible :

  • En se mobilisant pour que chaque enfant, fille ou garçon, ait accès à une éducation de qualité, comme droit humain fondamental et condition du développement humain.
  • En favorisant le dialogue interculturel par la protection du patrimoine et la mise en valeur de la diversité culturelle. L’UNESCO a notamment inventé la notion de Patrimoine mondial pour protéger les sites de valeur exceptionnelle universelle.
  • En développant des projets de coopération scientifique – systèmes d’alerte précoce aux tsunamis, gestion des eaux transfrontalières – qui renforcent les liens entre les nations et les sociétés.
  • En veillant à la protection de la liberté d’expression, comme une condition essentielle de la démocratie, du développement et de la dignité humaine.


© UNESCO/M. Ravassard
© UNESCO/M. Ravassard
© UNESCO/M. Ravassard
© UNESCO/M. Ravassard
© UNESCO/M. Ravassard
© UNESCO/M. Ravassard
© UNESCO/M. Ravassard
UNESCO headquarters
UNESCO headquarters
UNESCO headquarters
UNESCO headquarters
UNESCO headquarters
UNESCO headquarters
UNESCO headquarters

Aujourd’hui, , le message de l’UNESCO revêt une importance accrue. Nous devons mettre en œuvre des politiques mieux intégrées, capables d’aborder les dimensions sociales, environnementales et économiques du développement durable ensemble. La réflexion contemporaine sur la « durabilité » du développement reprend à son compte l’intuition fondatrice de l’Organisation et son rôle s’en trouve naturellement renforcé :

  • Dans un monde globalisé, où les sociétés sont interconnectées et métissées, le dialogue interculturel est une nécessité vitale, pour mieux vivre ensemble dans notre diversité.
  • Dans un monde incertain, l’avenir des nations ne dépend pas seulement de leur capital économique ou de leurs ressources naturelles, mais de notre capacité collective à comprendre et anticiper les mutations de l’environnement, par l’éducation, la recherche scientifique, le partage des savoirs.
  • Dans un monde instable, marqué par des mouvements d’ouverture démocratique, l’émergence de nouvelles puissances économiques et de sociétés fragilisées par des facteurs de stress multiples, les tissus éducatifs, scientifiques, culturels et le respect des droits fondamentaux sont garants de la résilience et de la stabilité des sociétés.
  • Face à l’émergence d’une économie créative et des sociétés du savoir, et l’essor d’internet, la participation active de chacun au nouvel espace public mondial est une condition de la paix et du développement.

L’UNESCO est connue pour être l’organisation « intellectuelle » des Nations Unies. À l’heure où le monde cherche des voies nouvelles pour construire la paix et le développement durable, nous devons compter sur le pouvoir de l’intelligence à innover, à élargir nos horizons pour faire vivre l’espoir d’un nouvel humanisme. L’UNESCO existe pour donner à cette intelligence les moyens de se développer, car c’est dans l’esprit des hommes et des femmes que doivent s’élever les défenses de la paix, et les conditions du développement durable.