Capitale mondiale du livre

Un acte de reconnaissance du meilleur programme proposé par une ville, consacré au livre et à la lecture.

Le Comité de nomination a désigné la ville de Wroclaw (Pologne) Capitale mondiale du livre 2016

Lire la décision du comité (en anglais)

A partir de l’expérience positive de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur, lancée en 1996, l’UNESCO a lancé le concept de Capitale mondiale du livre et élu Madrid Capitale pour l’année 2001. Le succès de cette initiative a conduit la Conférence générale à adopter, le 2 novembre 2001, la résolution 31C/29, qui établit l’élection annuelle d’une ville Capitale mondiale du livre.

L’Union internationale des éditeurs (IPA-UIE), la Fédération internationale des associations et institutions de bibliothécaires (IFLA) et la Fédération internationale des libraires (IBF) sont associés à cette initiative et participent, avec l’UNESCO, au Comité de sélection, de façon à assurer une représentation équitable des organisations professionnelles internationales.

Un accord a été conclu entre les différents partenaires concernés, portant sur l’élection, après Madrid (2001), d’Alexandrie en 2002 et de New Delhi en 2003. Par la suite, à travers des appels à candidatures publiques, le Comité de sélection s’est réuni au siège de l’UNESCO et a élu successivement la Ville d’Anvers (Belgique) en 2004, Montréal (Canada) en 2005, Turin (Italie) en 2006, Bogota (Colombie) en 2007, Amsterdam (Pays-Bas) en 2008, Beyrouth (Liban) en 2009, Ljubljana (Slovénie) en 2010, Buenos Aires (Argentine) en 2011, Erevan (Arménie) en 2012 et Bangkok (Thaïlande) en 2013 et Port Harcourt (Nigeria) pour l’année 2014.

Enfin, le Comité de sélection a retenu la candidature de la ville  d’ Incheon (République de Corée) en tant que Capitale mondiale du livre  2015 , grâce à la qualité de son programme

La nomination n’entraîne aucune implication budgétaire ; elle constitue un acte de reconnaissance symbolique.

 

CRITERES DE SELECTION

 

Les programmes de candidature, présentés ou recommandés par le maire de la ville candidate, auront pour but de promouvoir le livre et d'encourager la lecture durant la période couverte entre la célébration de deux Journées mondiales du livre et du droit d’auteur (23 avril).

Le comité de sélection examinera les programmes des villes candidates en s’efforçant d’assurer l’implication de toutes les régions du monde à tour de rôle, en respectant les critères suivants :

  • La soumission d’un programme d’activités spécialement conçu pour le processus de nomination de la Capitale mondiale du livre, et applicable par la ville élue pour toute la période prévue à ce titre, ainsi que les avantages de ce programme à plus long terme pour les partenaires et la société.
  • Un avant-projet du budget des dépenses prévues et les stratégies imaginées pour identifier les ressources financières possibles.
  • Le niveau d’implication des autorités municipales, régionales, nationales et internationales – incluant les organisations professionnelles et non-gouvernementales  –  ainsi que les impacts du programme d’activités.
  • La quantité et la qualité des activités, ponctuelles ou permanentes, organisées par la ville candidate, en étroite collaboration avec les organisations professionnelles nationales et internationales représentant les auteurs, les éditeurs, les libraires et les bibliothécaires, et dans le respect des multiples acteurs de la chaîne du livre et de la communauté scientifique et littéraire.
  • La quantité et la qualité de tout autre projet significatif visant à promouvoir et à encourager le livre et la lecture.
  • La conformité avec les principes de liberté d’expression, de liberté de publication et de diffusion de l’information, tels qu’énoncés par l’Acte Constitutif de l’UNESCO, par les articles 19 et 27 de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme ainsi que par l’Accord pour l’importation d’objets à caractère éducatif, scientifique ou culturel (Accord de Florence).