Développement durable et conservation de la biosphère

MAB for CAP.jpg

Mediterranean Intercontinental Biosphere Reserve (Morocco and Spain), La Sal
© UNESCO/ Anne-Lise Hering

Il est essentiel d’encourager l’intégration harmonieuse des populations humaines à la nature en vue de promouvoir le développement durable. Le Programme MAB joue un rôle important dans le suivi de la Conférence Rio + 20, en promouvant des approches du développement économique novatrices, socialement et culturellement adaptées et écologiquement viables.

En conjuguant leurs forces, l’UNESCO et ses partenaires peuvent aider à :

  • développer la mise en place des réserves de biosphère
  • renforcer les capacités des parties prenantes par le partage des informations et des meilleures pratiques au sein du réseau MAB
  • contribuer à l’édification de la paix et au dialogue grâce à la gestion transfrontalière des réserves de biosphère
  • assurer la sécurité de l’eau, la sécurité alimentaire et la protection de la biodiversité
  • concilier la conservation de la diversité biologique et culturelle, notamment des sites du patrimoine, et le développement économique et social

 

Dans le cadre du Programme sur l’Homme et la biosphère (MAB), l’UNESCO encourage l’intégration harmonieuse des
populations humaines à la nature en vue de promouvoir le développement durable par le dialogue participatif, le partage
des connaissances, la réduction de la pauvreté et l’amélioration du bien-être humain, le respect des valeurs culturelles et la capacité de la société à faire face au changement. L’UNESCO a mis en place un réseau dynamique et interactif de sites d’excellence, composé de 621 réserves de biosphère réparties dans 117 pays, dont 12 sites transfrontaliers, où l’homme et la nature forment un laboratoire vivant pour la gestion des ressources naturelles, tout en favorisant le développement économique et durable.