Transformations sociale et dialogue interculturel

La nécessité et l’exigence de l’inclusion, d’une plus grande égalité, de la cohésion sociale et de la paix, par la voie du dialogue interculturel et interreligieux, n’ont jamais revêtu un tel caractère d’urgence. L’UNESCO soutient les États membres dans l’élaboration de politiques inclusives innovantes pour accompagner et anticiper les transformations sociales et encourager le dialogue interculturel.

Tous les pays connaissent aujourd’hui de profondes transformations sociales qui sont dues, entre autres, à la dynamique démographique actuelle, à l’urbanisation rapide, à l’impact des nouvelles technologies de l’information et de la  communication, à la   montée de nouvelles aspirations démocratiques, de même qu’aux conséquences de crises et de catastrophes naturelles. Un vaste champ de possibilités nouvelles s’ouvre ainsi pour le développement inclusif. Les sociales génèrent aussi de nouveaux défis, comme l’aggravation des inégalités, l’exclusion et les tensions au sein des sociétés, du fait que la mondialisation tend à rapprocher des populations de cultures et d’horizons différents.

Puisant dans l’expérience qu’elle a acquise et soucieuse de développer des initiatives innovantes et prospectives dans le domaine des transformations sociales et du dialogue interculturel, l’UNESCO cherche à élargir ses partenariats pour soutenir les États membres dans les domaines suivants :

 

  • formuler des politiques publiques de transformation sociale, avec un accent particulier sur l’inclusion sociale et sur un dialogue interculturel renouvelé, renforçant ainsi le lien entre recherche et décision politique,
  • donner aux générations actuelles et futures les moyens d’agir en les dotant des connaissances, compétences, qualifications et outils appropriés nécessaires pour échanger, communiquer et coopérer par-delà les frontières culturelles, religieuses et nationales et devenir des citoyens mondiaux responsables dans un monde plus sûr pour tous,
  • étendre le leadership de l’UNESCO comme laboratoire d’idées et forum prospectif et promouvoir l’innovation et l’anticipation par le dialogue et la mobilisation de l’expertise.

Grâce au Programme intergouvernemental Gestion des transformations sociales (MOST), l’UNESCO resserre les liens entre la recherche scientifique et l’élaboration des politiques, renforce les capacités humaines et institutionnelles pour la mise en oeuvre des politiques publiques et renforce son rôle moteur en tant que laboratoire d’idées et forum prospectif.

L’UNESCO a été désignée comme chef de file de la Décennie internationale du rapprochement des cultures par l’Assemblée générale des Nations Unies.