Editorial

Editorial par Irina Bokova

Par Irina Bokova

Depuis sa naissance en 1948, le Courrier de l’UNESCO diffuse à travers le monde l’idéal d’une humanité rassemblée dans sa diversité, unie autour des valeurs universelles et des droits fondamentaux, forte de la richesse de ses cultures, de ses connaissances, de ses réalisations.

Le Courrier est un élément phare de l’identité de l’UNESCO, et l’un des outils privilégiés de son mandat humaniste. En 1988, Sandy Koffler, fondateur et premier rédacteur en chef de la revue, s’exprimait en ses termes : « Parmi tous les périodiques publiés par les Nations Unies et ses institutions spécialisées, le Courrier de l’UNESCO a toujours tenu la première place par le nombre de ses lecteurs et la variété de son public. » À travers tous les continents, depuis 70 ans, le Courrier incarne la mission de l’UNESCO : construire la paix dans l’esprit des hommes et des femmes, par la diffusion des connaissances et des cultures, la libre circulation des idées et des informations par le mot et par l’image, qui aident à fortifier la compréhension mutuelle, l’esprit de tolérance, le débat éclairé, et la paix. La reparution de ce magazine historique en 2017, grâce au soutien généreux de la République populaire de Chine, est bien davantage que la reprise d’une histoire éditoriale : c’est l’occasion précieuse de renouveler notre attachement à ses valeurs fondatrices.

La publication de ce numéro qui marque la relance du Courrier de l’UNESCO est d’autant plus opportune qu'elle s’inscrit dans l’Agenda 2030 pour le développement durable que les Nations Unies ont adopté en septembre 2015. Ce nouvel agenda représente un tournant humaniste des politiques mondiales de développement, misant sur les capacités des peuples à relever les défis de la paix et du changement climatique, par l’éducation, par les sciences, et par la culture qui est sous-jacente à chacun des Objectifs de développement durable.

Nous avons la conviction que dans un monde de limites – limites de nos ressources, limites de nos moyens – l’humanité peut compter sur les ressources renouvelables de son intelligence, de sa créativité, de son inventivité. Cette richesse, nourrie par l’exigence éthique du respect des droits et de la dignité de chacun, représente une source infinie de progrès. Pour libérer ce potentiel, nous devons aussi aider à la prise de conscience de la richesse créative de l’humanité, et le Courrier peut y contribuer, en propageant une parole de paix, de confiance et d’intelligence, en réponse aux discours de haine, de peur ou de rejet, qui se répandent aujourd’hui si facilement sur Internet et dans nos rues. Le Courrier de l’UNESCO est aussi un instrument puissant de cette aspiration fondamentale et j’appelle aujourd’hui tous les États Membres et les partenaires de l’UNESCO, et en premier lieu les intellectuels, les artistes, les experts à faire entendre leurs voix, à nourrir les pages de ce Courrier, qui a inspiré tant de générations de lecteurs et continuera longtemps de le faire.

Suivez @IrinaBokova sur Twitter