Actualités

Contre le racisme « ordinaire »

cou_02_17_news_04.jpg

Le cylindre des catégories propose aux visiteurs de comprendre comment le processus de classification des «autres » que nous mettons en place peut aboutir aux stéréotypes, aux préjugés et, in fine, au racisme «ordinaire».
© Atelier Confino

Que dit la génétique sur la diversité de l’espèce humaine ? D’où vient la xénophobie ? Comment décrypter les comportement et propos racistes ? Quel modèle pour vivre ensemble dans le respect de l’égalité des droits ? Ce sont quelques-unes des questions soulevées par l’exposition « Nous et les autres » du Musée de l’Homme à Paris, qui se déroule du 31 mars 2017 au 8 janvier 2018 sous le patronage de l’UNESCO.

Cette exposition, qui s’appuie sur des études menées en anthropologie, en biologie, en sociologie et en histoire, s’inscrit dans la même logique de déconstruction du racisme qui guide l’UNESCO dans une de ses missions premières : combattre, par la science et la sensibilisation du public, les préjugés et les stéréotypes sur les catégories humaines, les identités figées et l’altérité vue comme une frontière symbolique entre « nous » et « les autres ».

Pour ce faire, l’exposition propose aux visiteurs un parcours interactif pour les amener à réfléchir sur les mécanismes individuels et collectifs qui conduisent au rejet de l’autre. Elle met également en valeur la Coalition internationale des villes inclusives et durables – ICCAR de l’UNESCO, plateforme dont l’objectif est de promouvoir le vivre ensemble dans les sociétés.