Thème:
Banque d'Expertise, Contribuer aux ODD
Type de projet:
Renforcement des capacités, Monitoring
Pays:
Activité connexe:
Début
Jul 2018
Fin
Jun 2022

Contexte/Aperçu

La Colombie s’est associée à l’UNESCO dans le cadre du projet “Renforcer les libertés fondamentales à travers la promotion de la diversité des expressions culturelles » (2014-2018), qui a abouti à la soumission du premier rapport périodique de la Colombie en 2017. Ce premier rapport rend compte des politiques et des mesures mises en œuvre dans le pays et met en lumière avec succès l’essor des industries créatives et l’engagement politique de la Colombie en faveur d’un environnement propice au soutien et à la promotion des secteurs culturels et créatifs.

La Colombie a récemment présenté la Politique Intégrale de l’Economie Créative, connue sous le nom de Politique économique orange (loi 1834 de 2017), qui a été signée en mai 2017 et a abouti à la création du Conseil national de l’économie orange en 2018. La politique vise notamment à faciliter l’accès au financement pour les travailleurs créatifs et à contribuer à la pérennité des agents des industries culturelles et créatives. La Colombie a également mis l’accent sur la mise en œuvre d’actions coordonnées entre les gouvernements centraux et régionaux. Le deuxième RPQ sera l’occasion pour la Colombie de rendre compte de la Politique orange, d’identifier les défis ainsi que les meilleurs pratiques. Les domaines d’action prioritaires pour les politiques futures en Colombie comprennent le renforcement des processus associatifs sectoriels, les stratégies de circulation des biens et services culturels aux niveaux mondial et local ou la mise en place de formations techniques pour les professionnels de la culture.

Reconnaissant la nécessité d’établir des statistiques sur le rôle des femmes dans les secteurs de la culture et de la créativité, la Colombie entreprendra un rapport supplémentaire pour rendre compte de la participation des femmes dans les secteurs de l’audiovisuel et de l’édition.

×

Error message

Notice: Undefined index: HTTP_X_FORWARDED_PROTO in include() (line 42 of /home/denix/git/creativity/creativity/default_settings.php).

Un atelier de suivi des politiques culturelles axé sur le genre

Un atelier national de formation a eu lieu à Bogota, en Colombie, du 16 au 18 octobre 2019. Il a eu pour objectif de renforcer les capacités en matière de suivi des politiques culturelles. L’atelier a réuni des professionnels de la culture, des statisticiens, des représentants ministériels et des acteurs de la société civile.

La formation a porté spécifiquement sur l’élaboration du rapport périodique quadriennal (RPQ) de la Colombie sur la mise en œuvre de la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Une partie de l’atelier a été consacrée à dresser un état des lieux sur l’égalité des genres dans les industries audiovisuelles et de l’édition. Les participants ont été aussi sensibilisés aux méthodologies de collecte de données liées au genre.

Le premier rapport périodique de la Colombie, présenté en 2017, témoignait de l’engagement du pays pour mettre la créativité au cœur du développement durable. Le rapport présentait notamment Les Laboratoires Sociaux de la Culture et de l’Entrepreneuriat (LASO), un programme destiné à encourager et soutenir la création et la consolidation des réseaux collaboratifs pour la création, la production et la commercialisation de contenus culturels par les jeunes, en utilisant les nouvelles technologies. Outre un accent particulier sur le genre, qui conduira à l’élaboration d’une étude distincte sur le genre dans les secteurs de l’audiovisuel et de l’édition, une attention particulière a été accordée aux industries culturelles et créatives dans l’environnement numérique.

Ces dernières années, la Colombie a lancé sa politique sur l’Economie Orange, qui vise à renforcer la culture et les industries créatives du pays et à faire de la culture une priorité de l’agenda politique. Compte tenu de cette dynamique pour les arts et la culture, il est opportun pour la Colombie d’entamer le suivi et l’évaluation de ses politiques culturelles, de mettre en lumière les meilleures pratiques et les difficultés rencontrées et de partager la richesse des informations grâce au deuxième RPQ du pays.

Eduardo Saravia, membre de la Banque d’expertise de l’UNESCO, a animé l’atelier national de formation en Colombie. 

ResiliArt Colombie – Somos Tejedores Solidarios/#ArteCuida2020

Une série de huit dialogues #ResiliArt ont été organisés par Somos Tejedores Solidarios,en Colombie entre les 23 Avril et 26 Novembre 2020. Somos Tejedores Solidarios est un collectif composé d'artistes et de gestionnaires culturels basé sur le leadership participatif, l'intelligence collective, la collaboration et l'auto-organisation. Dans le cadre de l'initiative #artecuida2020, Somos Tejedores Solidarios a rejoint le mouvement ResiliArt pour renforcer la résilience des artistes et des professionnels de la culture face aux énormes défis posés par la crise sanitaire du Covid-19.

D'éminents leaders de différentes disciplines telles que le théâtre, la littérature, la danse et les arts visuels ont participé aux débats, qui ont mis en évidence la nécessité de formaliser les secteurs culturels et créatifs, notamment en ce qui concerne l'environnement numérique. La collecte de fonds et de ressources économiques, le partage des connaissances et le soutien et la solidarité envers les associations culturelles ont été soulignés comme des points clés pour planifier la reprise.

Plus de 1 000 spectateurs ont suivi les débats. Johanna Mahuth Tafur Sequera, d'Arte Cuida 2020, a expliqué que "Dès le début, il était clair pour nous que ResiliArt n'est pas un lieu pour se plaindre. C'est un espace pour partager des idées, rester positif et construire la solidarité. Ce qui a commencé comme un mouvement sans adeptes est rapidement devenu une communauté. Le premier débat a attiré 300 spectateurs. Le second a accueilli plus de 1000 spectateurs. Nous pensons que c'est notre attitude positive qui a attiré les gens. Elle reflète également à quel point notre communauté avait besoin d'une occasion de parler franchement".

Les vidéos des débats sont disponibles ici.

ResiliArt Colombie/Equateur

Comment la pandémie a-t-elle affecté les artistes d'origine africaine et leurs expressions culturelles en Amérique latine ? Le 3 Juin 2020, le bureau de l'UNESCO à Quito a invité cinq artistes de Colombie et d'Équateur à partager leurs réflexions.

Le dialogue ResiliArt a généré de nombreuses suggestions concrètes. Les panélistes ont appelé à une meilleure représentation des artistes d'origine africaine dans le paysage artistique et culturel de chaque pays, y compris parmi les collections nationales, les prix et les projets financés par des institutions publiques. L'intégration des arts et de la culture d'origine africaine dans les programmes d'enseignement a également été mentionnée comme une priorité afin de favoriser l'appréciation des diverses expressions et la reconnaissance de ces formes d'art comme faisant partie de la culture nationale chez les enfants.

Beaucoup ont exprimé le besoin de réseaux d'artistes et de créateurs d'origine africaine. En disposant d'un collectif structuré, ils espèrent améliorer leur statut au sein des sociétés latino-américaines et avoir une voix plus forte dans les processus de conception des politiques publiques. Le débat, diffusé en direct sur Facebook, a été suivi par plus de 3 000 spectateurs et a suscité une centaine de questions et de commentaires.

Cet dialogue a été le premier d'un cycle de sept webinaires régionaux #ResiliArt intitulé "Re/existence face à la crise", organisé par le bureau de l'UNESCO à Quito en 2020 et impliquant des participants de Bolivie, de Colombie, d'Équateur et du Venezuela.

Présentation Publique du Rapport Périodique Quadriennal

La présentation des principales conclusions du deuxième Rapport périodique quadriennal de la Colombie s’est tenu en ligne le 10 Novembre 2020 dans le cadre du Forum Global des Arts, de la Culture, de la Créativité et de la Technologie. Cet évènement de haut-niveau a réuni Mme Carmen Inés Vàsquez, Ministre de la Culture de la Colombie, M. Felipe Buitrago, Vice-ministre de la créativité et de l’Economie orange de la Colombie, et M. Ernesto Ottone, Sous-directeur général de l’UNESCO pour la Culture. Cette présentation a été l’occasion de souligner les progrès effectués par rapport au premier rapport soumis par la Colombie en 2017, de partager une analyse des mesures à la lumière des objectifs de la Convention de 2005 et de présenter les champs d’actions prioritaires du pays pour renforcer le secteur culturel dans les quatre prochaines années.

La video de l’évènement est disponible ici -en espagnol.

Etude sur le genre dans les industries de l’édition et de l’audiovisuel

En se basant sur les conclusions du rapport périodique, le Ministère de la culture de la Colombie a conduit une étude évaluant le statut des femmes dans les secteurs de l'édition et de l'audiovisuel. Cette étude a été l’occasion de mettre en œuvre des méthodologies rigoureuses de collecte de données auprès d'un large éventail d'acteurs des secteurs public et privé ainsi que d'organisations de la société civile, afin d'établir les niveaux d'inclusion des femmes dans ces deux industries. Dans cette perspective, l'étude est développée autour de trois composantes :  

  • un cadre conceptuel sur l'analyse de l'action publique ;  
  • une vue d'ensemble qui intègre une revue des débats académiques sur le sujet ;  
  • une analyse de la participation des femmes dans les deux secteurs.  

Les premières conclusions de l’étude ont été présentées en août 2021 dans le cadre du Festival International du Livre de Bogota, avec la participation de Angelica Mayolo Obregon, Ministre de la culture de la Colombie, et d’Helena Storm, Ambassadrice de la Suède. Les résultats de l’étude ont également été partagés à l’occasion du Forum global des arts de la culture, de la créativité et de la technologie (GFACCT), en septembre 2021.

L'étude a été examinée et complétée à l'occasion de trois consultations ouvertes décentralisées à Medellin, Cali et Pereira en mai 2022, impliquant un total de 161 participants, dont 75% de femmes (voir paragraphe "Ateliers locaux autour du Rapport mondial 2022 et l’égalité des genres ").

Regardez ici la présentation au Festival international du livre de Bogotá (en espagnol).

Lire le rapport final ici (en espagnol). 

 

Ateliers locaux autour du Rapport mondial 2022 et l’égalité des genres

La Colombie a organisé des lancements du Rapport mondial 2022, « ReIpenser les politiques en faveur de la créativité »,  dans trois villes différentes : à Medellin le 19 mai 2022, à Cali le 20 mai 2022 et à Pereira le 23 mai 2022, privilégiant ainsi une approche locale aux activités de sensibilisation à la Convention de 2005 et aux actions transformatrices pour l'égalité des genres dans les industries culturelles et créatives. Les lancements ont été combinés avec une présentation du rapport sur la participation des femmes dans les secteurs éditoriaux et audiovisuels en Colombie, qui a été réalisé comme activité de suivi du rapport périodique quadriennal soumis en 2020. Ces événements ont mobilisé un total de 161 participants. Ils ont donné lieu à des tables rondes inclusives sur l'égalité des genres dans les secteurs éditoriaux et audiovisuels, notamment pour recueillir des informations autour de quatre questions : (i) Quels sont les principaux obstacles, facteurs de discriminations et d’exclusions que subissent les femmes dans la région ? (ii) Quel type d'instruments et de politiques au niveau local peuvent renforcer la participation des femmes dans les deux secteurs ? (iii) Quels sont les effets les plus significatifs de la discrimination basée sur le genre ?  (iv) Quels changements structurels sont nécessaires pour lutter contre les inégalités entre les genres ?

Repenser les politiques culturelles pour la promotion des libertés fondamentales et la diversité des expressions culturelles en Colombie

French
Photo Gallery: 
Countries: 
Colombie
Date: 
2018 à 2022
Context/Overview: 

La Colombie s’est associée à l’UNESCO dans le cadre du projet “Renforcer les libertés fondamentales à travers la promotion de la diversité des expressions culturelles » (2014-2018), qui a abouti à la soumission du premier rapport périodique de la Colombie en 2017. Ce premier rapport rend compte des politiques et des mesures mises en œuvre dans le pays et met en lumière avec succès l’essor des industries créatives et l’engagement politique de la Colombie en faveur d’un environnement propice au soutien et à la promotion des secteurs culturels et créatifs.

La Colombie a récemment présenté la Politique Intégrale de l’Economie Créative, connue sous le nom de Politique économique orange (loi 1834 de 2017), qui a été signée en mai 2017 et a abouti à la création du Conseil national de l’économie orange en 2018. La politique vise notamment à faciliter l’accès au financement pour les travailleurs créatifs et à contribuer à la pérennité des agents des industries culturelles et créatives. La Colombie a également mis l’accent sur la mise en œuvre d’actions coordonnées entre les gouvernements centraux et régionaux. Le deuxième RPQ sera l’occasion pour la Colombie de rendre compte de la Politique orange, d’identifier les défis ainsi que les meilleurs pratiques. Les domaines d’action prioritaires pour les politiques futures en Colombie comprennent le renforcement des processus associatifs sectoriels, les stratégies de circulation des biens et services culturels aux niveaux mondial et local ou la mise en place de formations techniques pour les professionnels de la culture.

Reconnaissant la nécessité d’établir des statistiques sur le rôle des femmes dans les secteurs de la culture et de la créativité, la Colombie entreprendra un rapport supplémentaire pour rendre compte de la participation des femmes dans les secteurs de l’audiovisuel et de l’édition.

Section for activities: 
Titre de la section: 
Un atelier de suivi des politiques culturelles axé sur le genre
Brève description: 

Un atelier national de formation a eu lieu à Bogota, en Colombie, du 16 au 18 octobre 2019. Il a eu pour objectif de renforcer les capacités en matière de suivi des politiques culturelles. L’atelier a réuni des professionnels de la culture, des statisticiens, des représentants ministériels et des acteurs de la société civile.

La formation a porté spécifiquement sur l’élaboration du rapport périodique quadriennal (RPQ) de la Colombie sur la mise en œuvre de la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Une partie de l’atelier a été consacrée à dresser un état des lieux sur l’égalité des genres dans les industries audiovisuelles et de l’édition. Les participants ont été aussi sensibilisés aux méthodologies de collecte de données liées au genre.

Le premier rapport périodique de la Colombie, présenté en 2017, témoignait de l’engagement du pays pour mettre la créativité au cœur du développement durable. Le rapport présentait notamment Les Laboratoires Sociaux de la Culture et de l’Entrepreneuriat (LASO), un programme destiné à encourager et soutenir la création et la consolidation des réseaux collaboratifs pour la création, la production et la commercialisation de contenus culturels par les jeunes, en utilisant les nouvelles technologies. Outre un accent particulier sur le genre, qui conduira à l’élaboration d’une étude distincte sur le genre dans les secteurs de l’audiovisuel et de l’édition, une attention particulière a été accordée aux industries culturelles et créatives dans l’environnement numérique.

Ces dernières années, la Colombie a lancé sa politique sur l’Economie Orange, qui vise à renforcer la culture et les industries créatives du pays et à faire de la culture une priorité de l’agenda politique. Compte tenu de cette dynamique pour les arts et la culture, il est opportun pour la Colombie d’entamer le suivi et l’évaluation de ses politiques culturelles, de mettre en lumière les meilleures pratiques et les difficultés rencontrées et de partager la richesse des informations grâce au deuxième RPQ du pays.

Eduardo Saravia, membre de la Banque d’expertise de l’UNESCO, a animé l’atelier national de formation en Colombie. 

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
ResiliArt Colombie – Somos Tejedores Solidarios/#ArteCuida2020
Brève description: 

Une série de huit dialogues #ResiliArt ont été organisés par Somos Tejedores Solidarios,en Colombie entre les 23 Avril et 26 Novembre 2020. Somos Tejedores Solidarios est un collectif composé d'artistes et de gestionnaires culturels basé sur le leadership participatif, l'intelligence collective, la collaboration et l'auto-organisation. Dans le cadre de l'initiative #artecuida2020, Somos Tejedores Solidarios a rejoint le mouvement ResiliArt pour renforcer la résilience des artistes et des professionnels de la culture face aux énormes défis posés par la crise sanitaire du Covid-19.

D'éminents leaders de différentes disciplines telles que le théâtre, la littérature, la danse et les arts visuels ont participé aux débats, qui ont mis en évidence la nécessité de formaliser les secteurs culturels et créatifs, notamment en ce qui concerne l'environnement numérique. La collecte de fonds et de ressources économiques, le partage des connaissances et le soutien et la solidarité envers les associations culturelles ont été soulignés comme des points clés pour planifier la reprise.

Plus de 1 000 spectateurs ont suivi les débats. Johanna Mahuth Tafur Sequera, d'Arte Cuida 2020, a expliqué que "Dès le début, il était clair pour nous que ResiliArt n'est pas un lieu pour se plaindre. C'est un espace pour partager des idées, rester positif et construire la solidarité. Ce qui a commencé comme un mouvement sans adeptes est rapidement devenu une communauté. Le premier débat a attiré 300 spectateurs. Le second a accueilli plus de 1000 spectateurs. Nous pensons que c'est notre attitude positive qui a attiré les gens. Elle reflète également à quel point notre communauté avait besoin d'une occasion de parler franchement".

Les vidéos des débats sont disponibles ici.

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
ResiliArt Colombie/Equateur
Brève description: 

Comment la pandémie a-t-elle affecté les artistes d'origine africaine et leurs expressions culturelles en Amérique latine ? Le 3 Juin 2020, le bureau de l'UNESCO à Quito a invité cinq artistes de Colombie et d'Équateur à partager leurs réflexions.

Le dialogue ResiliArt a généré de nombreuses suggestions concrètes. Les panélistes ont appelé à une meilleure représentation des artistes d'origine africaine dans le paysage artistique et culturel de chaque pays, y compris parmi les collections nationales, les prix et les projets financés par des institutions publiques. L'intégration des arts et de la culture d'origine africaine dans les programmes d'enseignement a également été mentionnée comme une priorité afin de favoriser l'appréciation des diverses expressions et la reconnaissance de ces formes d'art comme faisant partie de la culture nationale chez les enfants.

Beaucoup ont exprimé le besoin de réseaux d'artistes et de créateurs d'origine africaine. En disposant d'un collectif structuré, ils espèrent améliorer leur statut au sein des sociétés latino-américaines et avoir une voix plus forte dans les processus de conception des politiques publiques. Le débat, diffusé en direct sur Facebook, a été suivi par plus de 3 000 spectateurs et a suscité une centaine de questions et de commentaires.

Cet dialogue a été le premier d'un cycle de sept webinaires régionaux #ResiliArt intitulé "Re/existence face à la crise", organisé par le bureau de l'UNESCO à Quito en 2020 et impliquant des participants de Bolivie, de Colombie, d'Équateur et du Venezuela.

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Présentation Publique du Rapport Périodique Quadriennal
Brève description: 

La présentation des principales conclusions du deuxième Rapport périodique quadriennal de la Colombie s’est tenu en ligne le 10 Novembre 2020 dans le cadre du Forum Global des Arts, de la Culture, de la Créativité et de la Technologie. Cet évènement de haut-niveau a réuni Mme Carmen Inés Vàsquez, Ministre de la Culture de la Colombie, M. Felipe Buitrago, Vice-ministre de la créativité et de l’Economie orange de la Colombie, et M. Ernesto Ottone, Sous-directeur général de l’UNESCO pour la Culture. Cette présentation a été l’occasion de souligner les progrès effectués par rapport au premier rapport soumis par la Colombie en 2017, de partager une analyse des mesures à la lumière des objectifs de la Convention de 2005 et de présenter les champs d’actions prioritaires du pays pour renforcer le secteur culturel dans les quatre prochaines années.

La video de l’évènement est disponible ici -en espagnol.

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Etude sur le genre dans les industries de l’édition et de l’audiovisuel
Brève description: 

En se basant sur les conclusions du rapport périodique, le Ministère de la culture de la Colombie a conduit une étude évaluant le statut des femmes dans les secteurs de l'édition et de l'audiovisuel. Cette étude a été l’occasion de mettre en œuvre des méthodologies rigoureuses de collecte de données auprès d'un large éventail d'acteurs des secteurs public et privé ainsi que d'organisations de la société civile, afin d'établir les niveaux d'inclusion des femmes dans ces deux industries. Dans cette perspective, l'étude est développée autour de trois composantes :  

  • un cadre conceptuel sur l'analyse de l'action publique ;  
  • une vue d'ensemble qui intègre une revue des débats académiques sur le sujet ;  
  • une analyse de la participation des femmes dans les deux secteurs.  

Les premières conclusions de l’étude ont été présentées en août 2021 dans le cadre du Festival International du Livre de Bogota, avec la participation de Angelica Mayolo Obregon, Ministre de la culture de la Colombie, et d’Helena Storm, Ambassadrice de la Suède. Les résultats de l’étude ont également été partagés à l’occasion du Forum global des arts de la culture, de la créativité et de la technologie (GFACCT), en septembre 2021.

L'étude a été examinée et complétée à l'occasion de trois consultations ouvertes décentralisées à Medellin, Cali et Pereira en mai 2022, impliquant un total de 161 participants, dont 75% de femmes (voir paragraphe "Ateliers locaux autour du Rapport mondial 2022 et l’égalité des genres ").

Regardez ici la présentation au Festival international du livre de Bogotá (en espagnol).

Lire le rapport final ici (en espagnol). 

 

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Titre de la section: 
Présentation publique du RPQ
Brève description: 

Regarder la présentation publique du rapport périodique quadriennal: 

https://bit.ly/3JpaXFe

Poste: 
Top Right
Style: 
highlighted
Titre de la section: 
Ateliers locaux autour du Rapport mondial 2022 et l’égalité des genres
Brève description: 

La Colombie a organisé des lancements du Rapport mondial 2022, « ReIpenser les politiques en faveur de la créativité »,  dans trois villes différentes : à Medellin le 19 mai 2022, à Cali le 20 mai 2022 et à Pereira le 23 mai 2022, privilégiant ainsi une approche locale aux activités de sensibilisation à la Convention de 2005 et aux actions transformatrices pour l'égalité des genres dans les industries culturelles et créatives. Les lancements ont été combinés avec une présentation du rapport sur la participation des femmes dans les secteurs éditoriaux et audiovisuels en Colombie, qui a été réalisé comme activité de suivi du rapport périodique quadriennal soumis en 2020. Ces événements ont mobilisé un total de 161 participants. Ils ont donné lieu à des tables rondes inclusives sur l'égalité des genres dans les secteurs éditoriaux et audiovisuels, notamment pour recueillir des informations autour de quatre questions : (i) Quels sont les principaux obstacles, facteurs de discriminations et d’exclusions que subissent les femmes dans la région ? (ii) Quel type d'instruments et de politiques au niveau local peuvent renforcer la participation des femmes dans les deux secteurs ? (iii) Quels sont les effets les plus significatifs de la discrimination basée sur le genre ?  (iv) Quels changements structurels sont nécessaires pour lutter contre les inégalités entre les genres ?

Poste: 
Top left
Style: 
collapsed
Donors: 
Agence suédoise de coopération internationale pour le développement (Sida)
Related activity: 
Repenser les politiques culturelles pour la promotion des libertés fondamentales et la diversité des expressions culturelles