Conditions de base pour l’éligibilité des demandes de financement

Le FIDC soutient les projets qui répondent à l’objectif général du FIDC et qui couvrent les domaines d'intervention suivants qui conduisent à des changements structurels :

  • La mise en place et/ou élaboration de politiques et de stratégies qui ont un effet direct sur la création, la production, la distribution et l'accès à une diversité d’expressions culturelles, y compris les biens, services et activités culturelles.
  • Le renforcement des infrastructures institutionnelles* correspondantes, y compris les capacités professionnelles et les structures organisationnelles jugées nécessaires pour soutenir des industries culturelles viables aux niveaux local et régional, ainsi que les marchés dans les pays en développement.

    La période de mise en œuvre d’un projet devra être comprise entre 12 et 24 mois.

    Le montant maximum pouvant être alloué par le FIDC à un projet est de 100 000 $US

    Les projets qui sont approuvés sont financés en plusieurs versements. En principe, les bénéficiaires recevront 50% du montant total approuvé au début du projet, un autre de 30% à mi-parcours du projet et les 20% restants une fois que toutes les activités auront été achevées et les rapports finaux soumis.

    Toutes les demandes de financement doivent être en anglais ou en français.

    Les types suivants de projets ne sont pas éligibles à recevoir un financement du FIDC : 

    • Projets liés exclusivement à la production d’œuvres culturelles, et artistiques, et à l’organisation d’événements.
    • Projets liés à la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (Veuillez vous référer au Fonds de la sauvegarde du patrimoine immatériel).
    • Projets concernant le patrimoine culturel matériel, par ex. site du patrimoine mondial (Veuillez vous référer au Fonds du patrimoine mondial).
    • Projets visant à combler un déficit, rembourser une dette ou payer des intérêts. 
    • Projets soutenant des activités en cours impliquant des coûts récurrents.
    • Projets finançant uniquement un espace de travail et/ou un équipement permanent(s).
    • Projets finançant la construction physique ou la rénovation de bâtiments.
    • Projets axés sur l’éducation artistique, y compris le renforcement des compétences artistiques au sein de l’environnement des écoles primaires et secondaires. 
    • Projets axés sur le tourisme culturel.
    • Projets conçus sous forme de bourses ou subventions pour des besoins personnels. 

    * On entend par infrastructures institutionnelles toutes les structures publiques, collectives et professionnelles (à l’exclusion de l’espace de travail et de l’équipement, de la construction physique ou de la restauration des bâtiments), les capacités ainsi que les dispositions administratives et législatives (juridiques) jugées nécessaires à la mise en œuvre de politiques.

    L’objectif global du FIDC est de soutenir la mise en œuvre de la Convention 2005 et l’émergence de secteurs culturels dynamiques dans les pays en développement, en renforçant les moyens de créer, produire, distribuer et accéder à divers biens et services culturels.Un moyen de vérifier si le projet proposé peut contribuer aux objectifs stratégiques du FIDC, est d’assurer que le projet répond positivement à au moins une des questions suivantes :

    1.1. Le projet va-t-il démontrer une coopération intersectorielle en impliquant des organisations de secteurs non-culturels dans l’élaboration des politiques culturelles et/ou dans leur mise en œuvre ?
    1.2. Le projet va-t-il renforcer les procédures et mécanismes d’élaboration de politiques publiques et/ou de leur mise en œuvre, résultant de politiques gouvernementales plus transparentes et plus responsables et/ou de partage d’informations publiques pour la culture ?
    1.3. Le projet va-t-il soutenir et renforcer le rôle des ONG et organisations de la société civile dans l’élaboration des politiques et/ou dans leur mise en œuvre ?

    2.1. Le projet va-t-il contribuer à la mise en œuvre de mécanismes politiques, promotionnels et/ou de sensibilisation pour améliorer l’accès des biens et services culturels aux marchés local, national et international ?
    2.2. Le projet va-t-il comprendre des activités qui soutiennent et facilitent la mobilité des artistes et professionnels de la culture des pays du Sud, tels que la création et le renforcement de réseaux et initiatives focalisées sur la coopération Nord-Sud-Sud.
    3.1. Le projet va-t-il soutenir et faciliter le développement de nouveaux modèles d’innovation et d’entreprises et/ou de solutions numériques appliquées à la création, production, distribution et/ou accès à divers biens et services culturels ?
    3.2. Le projet va-t-il répondre aux écarts de capacités mis en évidence et/ou soutenir le développement d’activités en lien avec la création, production et/ou distribution de biens et services culturels ?
    3.3. Le projet va-t-il ouvrir la participation à la création, production et/ou distribution de biens et services culturels à des groupes sociaux et régions qui en étaient auparavant exclus ?
    4.1. Le projet va-t-il impliquer des réseaux professionnels et/ou des activités de développement des capacités ciblant spécifiquement des femmes en tant que créatrices et productrices d’expressions culturelles ?
    4.2. Le projet va-t-il soutenir ou faciliter des mesures politiques et/ou des mécanismes de financement pour promouvoir et améliorer l’accès équitable des femmes aux évènements, biens et services culturels ?
    Rappelez-vous que, lorsque vous complétez le Formulaire de Demande de financement, il est nécessaire de justifier et expliquer en quoi le projet répond à au moins une des questions mentionnées ci-dessus et, par conséquent, contribue à l’objectif global du FIDC.

    contactez-nous

    UNESCO

    Section de la diversité des expressions culturelles (CLT/CEH/DCE)

    7 place Fontenoy, 75352 Paris 07 SP - France

    Courriel: ifcd.convention2005@unesco.org