Appel à manifestation d'intérêt: Rapport de l’UNESCO sur l’industrie de la mode en Afrique

Appel à manifestation d'intérêt: Rapport de l’UNESCO sur l’industrie de la mode en Afrique

Introduction

Cet appel est ouvert aux institutions/organisations intéressées ayant la capacité de développer et de mener une enquête multipartite afin de collecter des données qualitatives et quantitatives sur les principaux défis, tendances, et opportunités rencontrés par l'industrie de la mode en Afrique, ainsi que de produire une analyse des résultats et de les présenter dans un rapport consolidé, qui sera publié dans le cadre du travail mené par l'UNESCO sur les industries culturelles et créatives, conformément à la Priorité Globale Afrique de l'Organisation.

Contexte

En tant que seule agence des Nations Unies ayant un mandat dans le domaine de la culture, l'UNESCO s'engage à protéger et à promouvoir la diversité des expressions culturelles par le biais du développement durable des industries culturelles et créatives. Les industries culturelles et créatives sont parmi les secteurs qui connaissent la croissance la plus rapide au monde et peuvent être des moteurs efficaces du développement économique et social à la fois durable et inclusif.

Afin d'encourager les industries créatives dynamiques dans les pays en développement, l'UNESCO a lancé une étude exploratoire visant à cartographier l'industrie de la mode en Afrique et à fournir une évaluation détaillée et précise de son état de développement actuel. L'industrie de la mode et du textile est le deuxième secteur le plus important après l'agriculture en Afrique, avec une valeur de marché estimée à près de 31 milliards de dollars en 2020 et en croissance chaque année, avec le potentiel de créer des emplois pour des millions de personnes à travers le continent, en particulier pour les femmes et les jeunes[1]. Malgré cette croissance soutenue, certains problèmes majeurs, tels que le manque d'investissements et d'infrastructures, la faiblesse de la formation professionnelle, les difficultés d'accès à de nouveaux marchés et les défis liés aux facteurs écologiques, affectent le développement durable du secteur.

Objectifs

Sur la base d'une étude exploratoire de l’UNESCO, et avec l’objectif principal de produire un rapport de l’UNESCO sur l’industrie de la mode en Afrique, l'institution/organisation sélectionnée sera chargée d'élaborer et de mener une enquête en ligne sur le secteur de la mode, du textile et des accessoires en Afrique, dans le but de recueillir des données et des informations pertinentes auprès des États membres de l'UNESCO en Afrique, des organisations professionnelles concernées, des organisations de coopération internationale/régionale et des experts.

En outre, l'institution/organisation sélectionnée devra entreprendre une analyse approfondie des réponses à l'enquête afin de produire des données et des informations pertinentes sur la situation actuelle du secteur et les possibilités de développement futur.

Sur la base de cette analyse, l'institution/organisation sélectionnée rédigera un rapport narratif final complet, qui comprendra les éléments suivants :

  1. Cartographier les principales tendances, défis, besoins et priorités de l'industrie de la mode en Afrique au niveau sous-régional, national ou local, selon la pertinence ;
  2. Mettre en évidence les principales opportunités et perspectives qui pourraient contribuer à la croissance durable et inclusive de l'industrie de la mode en Afrique ;
  3. Définir les domaines d'action politique, ainsi que des recommandations concrètes, afin d’accompagner les décideurs nationaux et/ou locaux dans la mise en œuvre de politiques et d'initiatives adaptées pour le développement durable de ce secteur stratégique.

Tout au long de cette mission, il conviendra de prendre en considération chaque étape de la chaîne de valeur de cette industrie, de la conception à la production jusqu’à la distribution, ainsi que l'emploi des femmes et des jeunes dans le secteur. Le rapport doit être rédigé de manière claire et concise pour un public averti, en évitant un jargon ou une terminologie trop spécialisée.

Description des tâches

L'institution/organisation sélectionnée entreprendra les tâches suivantes, entre décembre 2022 et mai 2023 :

  1. Mener une consultation multipartite sur le secteur africain de la mode, du textile et des accessoires de mode, qui comprend l'élaboration et la large diffusion d'une enquête en ligne adressée aux États membres de l'UNESCO en Afrique, ainsi qu'aux organisations professionnelles, aux organisations de coopération internationale/régionale et aux experts concernés.

L'enquête, qui sera développée en étroite collaboration avec l'UNESCO, visera à collecter des informations statistiques, des indicateurs clés et tout autre donnée pertinente dans les domaines où elles font à ce jour défaut, tels que :

      • La taille du secteur de la mode (par exemple, les taux d'emploi, les revenus générés, le nombre de marques ou d'entreprises de mode locales, le nombre d'événements de mode organisés) ;
      • Les cadres institutionnels et réglementaires existants, les politiques publiques et les mesures qui ont été mises en œuvre pour soutenir le développement et la gouvernance du secteur de la mode ;
      • L’existence de mécanismes de financement (publics et privés) mis en place pour soutenir les besoins de création et d'investissement des créateurs et des entrepreneurs ;
      • L'état de la participation et de la représentation des femmes dans l'industrie de la mode, ainsi que les mesures ou programmes mis en œuvre dans les pays pour promouvoir l'égalité des genres et faciliter la participation des femmes dans les différentes activités de la chaîne de valeur ;
      • Le nombre d'usines de fabrication et de transformation de textiles et de vêtements (par exemple, filatures, teintures, métiers à tisser, installations de tissage) qui sont actuellement en activité ou désaffectées ;
      • Les opportunités de formation et d'éducation (par exemple, le nombre d'institutions accréditées, les cours de formation, les diplômes d'enseignement supérieur) ainsi que les programmes spécifiques qui couvrent des domaines particuliers de l'éducation de la mode, de la couture, du design au marketing, à la gestion d’entreprise.
  1. Analyser les réponses à l'enquête et produire des données qualitatives et quantitatives pertinentes sur l'industrie de la mode en Afrique à travers ces réponses, qui peuvent également être visualisées sous forme de diagrammes, de tableaux et de graphiques, etc.
  2. Sur la base de l’étude exploratoire menée par l’UNESCO et des données recueillies par l'enquête, rédiger un projet de rapport narratif sur le secteur de la mode, du textile et des accessoires en Afrique, en mettant en évidence les initiatives innovantes ou inspirantes et en formulant des recommandations concrètes à l'intention des décideurs politiques afin de soutenir le développement futur du secteur, conformément à l’objectif énoncé ci-dessus.
  3. Selon les échanges et commentaires émis par l’UNESCO, réviser le projet de rapport narratif qui sera finalisé et publié en tant que rapport officiel de l’UNESCO sur l’industrie de la mode en Afrique.

Livrables attendus

  1. Elaborer une enquête en ligne et la correspondance d'accompagnement, conformément aux règles et pratiques de l'UNESCO, adressées aux différentes parties prenantes, y compris les États membres de l'UNESCO en Afrique, les organisations professionnelles concernées, les organisations de coopération internationale/régionale et les experts du secteur de la mode en Afrique ;
  2. Synthétiser les résultats de l'enquête, y compris à travers une analyse narrative approfondie des réponses à l'enquête et une sélection des données et de statistiques quantitatives et qualitatives (10 à 15 pages standard UNESCO) ;
  3. Un projet de rapport complet et analytique (50 pages standard de l'UNESCO, sans compter les annexes, accompagné d’un résumé exécutif d'une page), qui s'appuie sur la recherche documentaire préliminaire entreprise par l'UNESCO et qui présente les principaux résultats, les principaux défis, les opportunités, les besoins et les recommandations d'action ;
  4. Un rapport final (de 50 à 70 pages standard de l'UNESCO, à l'exclusion des données visuelles et des diagrammes graphiques, le cas échéant) et des annexes, ainsi qu'un résumé exécutif (de moins d'une page), tenant compte des contributions pertinentes de l'UNESCO et du processus d’évaluation par les pairs internes et externes.

Qualification requises

L'institution/organisation sélectionnée devra posséder les qualifications suivantes :

  • Une connaissance avérée et une expérience du travail en réseau dans l'industrie de la mode, du textile et des accessoires en Afrique ;
  • Une solide expérience dans la recherche et l'analyse internationales des politiques culturelles et/ou des industries culturelles ou dans d'autres domaines connexes ;
  • Une capacité à collecter et à analyser des informations provenant de diverses ressources, soit en anglais et en français ;
  • D’excellentes compétences rédactionnelles et une capacité avérée à rédiger un document clair, complet et analytique, soit en anglais ou en français.

Proposition

Les institutions/organisations intéressées doivent soumettre leur proposition à l'entité "Diversité des expressions culturelles" par courrier électronique à l'adresse suivante : convention2005.call@unesco.org avec pour objet "Enquête et analyse sur la mode en Afrique", avant le 12 décembre 2022

La proposition doit inclure :

  • Le formulaire de demande dûment rempli, en utilisant le formulaire suivant ;
  • Les CV des membres de l'équipe engagés pour la mission ;
  • Une présentation détaillée de l'approche, de la stratégie et de la méthodologie proposées pour mener à bien cette mission, ainsi qu'une proposition de calendrier.
  • Au moins, trois références pour des projets similaires dans le secteur de la mode
  • Une proposition financière, ventilée par livrable et exprimée en dollars américains.

Les propositions doivent être soumises en anglais ou en français.

Veuillez noter que seuls les candidat.e.s sélectionnés seront contactés ultérieurement et que les candidat.e.s de la sélection finale feront l'objet d'une vérification des références sur la base des informations fournies.

 

[1] Fashionomics_creative_industries_executive_summary_brochure_FR.pdf