Culture prise pour cible 2016

L’intensité et le nombre d’attaques dirigées contre le patrimoine culturel a considérablement augmenté ces dernières années, en particulier au Moyen-Orient et en Afrique. Les persécutions d’individus pour des raisons culturelles ou religieuses, combinées à la destruction systématique de leur patrimoine culturel, marquent l’émergence d’une forme de nettoyage culturel sans précédent dans l’histoire récente. Le ciblage de la diversité culturelle est devenu un aspect essentiel des défis humanitaires et sécuritaires des régions concernées. Il participe directement à l’affaiblissement des repères, de la cohésion et de la résistance des victimes, ainsi que l’ensemble de la société. En réponse, la protection de la diversité culturelle peut contribuer à restaurer la cohésion sociale et ouvrir des perspectives de sortie de crise, en particulier dans les situations de conflits prolongés. Le respect de la diversité culturelle est aussi le passage obligé des processus de réconciliation, de dialogue national et de reconstruction. La réhabilitation du patrimoine, la pratique des traditions, mais aussi le renforcement de la cohésion grâce à un tissu social inclusif et respectueux de la diversité culturelle, peuvent contribuer à la restauration des conditions de sécurité et de paix.

L’UNESCO organise une conférence de haut-niveau et une réunion d’experts, en partenariat avec l’Union Européenne et le soutien du Gouvernement de Flandres, afin d’examiner comment cette vision peut renforcer les politiques de prévention de conflits et de gestion des crises.

Sommaire du programme

Diplomatie Culturelle, la Protection des Droits Culturels dans les Crises Prolongées, La Culture et les Arts pour le Dialogue, Résolution de Conflit et Stabilisation, La Culture pour Réconciliation, Réhabilitation et la Résilience, Travailler avec l’Application de la Loi pour Protéger la Propriété Culturelle.

Veuillez cliquer ici pour obtenir le programme provisoire.