Rapport de la Directrice générale de l'UNESCO sur la sécurité des journalistes et le danger d'impunité

Une décennie de reconnaissance grandissante pour la sécurité des journalistes

Des résolutions phares ont été adoptées au cours de la dernière décennie dans le système des Nations Unies pour condamner la violence contre les journalistes et promouvoir un environnement plus sûr pour les journalistes. Ces résolutions ont renforcé le mandat de l’UNESCO pour la protection de la liberté d’expression et de la liberté de la presse dans le monde. 
 
L’adoption par l’ONU de l’Objectif du Développement Durable numéro 16 et de sa cible 10 en septembre 2015 a été la dernière étape significative vers l’intégration de la sécurité des journalistes dans l’agenda du développement international. L’ODD 16.10 est une condition sine qua non pour l’Etat de droit et la fin de l’impunité. L’un des indicateurs qui a été choisi par la Commission Statistique des Nations Unies pour mesurer les progrès vers la réalisation de l’objectif 16.10 inclut le nombre de cas avérés d’assassinats, enlèvements, disparitions, détentions arbitraires et torture de journalistes, personnels des médias associes, syndicalistes et promoteurs des droits de l’homme dans les derniers douze mois. L’UNESCO agit comme agence contributive dans la collecte de données sur cet indicateur.