28e session du Conseil international de coordination du Programme sur l’Homme et la biosphère (MAB-CIC)

Quand, heure locale: 
Vendredi, 18 Mars 2016 - 10:00am au Samedi, 19 Mars 2016 - 7:00pm
Où: 
Pérou, Lima
Type d’événement: 
Catégorie 2-Réunion intergouvernementale
Contact: 
m.clusener-godt@unesco.org

La 28e session du Conseil international de coordination du programme sur L’Homme et la biosphère (CIC-MAB), généralement appelé, le Conseil du MAB ou le CIC, aura lieu à Lima, Pérou, les 18 au 19 mars 2016.

Le CIC-MAB décidera à cette occasion de l'inclusion de nouvelles réserves de biosphère dans le réseau mondial et prendra note des recommandations sur les rapports d'examen périodiques des réserves de biosphère.

Le rôle du CIC est, entre autre :
- d'orienter et superviser le Programme MAB; examiner les progrès accomplis dans la mise en œuvre du programme (cf. Rapport du Secrétariat et rapports des comités nationaux du MAB) ;
- de recommander des projets de recherche aux États et faire des propositions sur l'organisation de la coopération régionale ou internationale.

Le Conseil est composé de trente-quatre Etats membres de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, élus par la Conférence générale à ses sessions ordinaires en tenant compte d’une répartition géographique équitable, de la nécessité d’assurer une rotation appropriée, de la représentativité de ces Etats du point de vue écologique dans les divers continents et de l’importance de leur participation scientifique au programme international.

Chaque membre du Conseil dispose d’une voix et peut envoyer aux sessions du Conseil le nombre d’experts ou de conseillers qu’il juge utile.

Les représentants des Etats membres et Membres associés de l’UNESCO qui ne sont pas membres du Conseil peuvent assister en qualité d’observateurs à toutes les réunions du Conseil et de ses comités. Les représentants de l’Organisation des Nations Unies, de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, de l’Organisation mondiale de la santé et de l’Organisation météorologique mondiale peuvent participer sans droit de vote à toutes les réunions du Conseil, de ses comités et de ses groupes de travail.