8e Congrès mondial de bioéthique

Quand, heure locale: 
Lundi, 13 Mai 2013 - 9:00am au Jeudi, 16 Mai 2013 - 8:00pm
Où: 
Espagne, Gijon
Type d’événement: 
Réunion d'Etat membre ou d'Institutions
Contact: 
Dafna Feinholz, d.feinholz@unesco.org; tél: +33 1 45 68 49 94
Placée sous la Présidence d’honneur de leurs Majestés le Roi et la Reine d’Espagne, ce congrès mondial rassemblera des dizaines d’experts, scientifiques, chercheurs et professeurs dans des domaines liés à la bioéthique, venus de toutes les régions du monde. <br /><br />Durant quatre jours, les participants échangeront leurs points de vue sur de nombreux sujets, tels que l’universalité des débats bioéthiques, les limites au développement et à la production d’armes biologiques, les incidences mondiales de la Déclaration universelle sur la bioéthique et les droits de l'Homme adoptée par l'UNESCO 2005, ou encore les questions de bioéthique en regard de la fragilité des frontières. <br /><br />Ils débattront également de la réflexion sur la bioéthique dans le contexte européen, de l'éthique de la science et des technologies pour le développement, et de beaucoup d'autres questions cruciales liées directement ou indirectement à notre vie quotidienne. <br /><br />Au cours de la cérémonie d’inauguration de ce 8e Congrès mondial de bioéthique, la parole sera donnée à Mme Pilar Alvarez-Laso, Sous-Directrice générale de l’UNESCO pour les sciences sociales et humaines, tandis que la responsable du programme de bioéthique de l’Organisation, Mme Dafna Feinholz, sera l’un des principaux intervenants de la session de clôture. <br /><br />En cette année 2013 qui marque le 20e anniversaire du programme de l’UNESCO pour la bioéthique et la création du Comité international de bioéthique (CIB), chacune d’entre elles devrait rappeler que la recherche scientifique et les avancées qu’elle engendre peuvent constituer un moteur essentiel du développement, mais que si la perspective éthique n’est pas prise en compte en même temps que les considérations épistémologiques et méthodologiques, elle risque de conduire non seulement à des abus en matière de droits humains, mais également à un développement économique et social inégalitaire entre pays, et au sein des pays eux-mêmes. <br /><br />Plusieurs membres du Comité international de bioéthique de l’UNESCO (CIB), dont certains sont également membres du Comité scientifique du SIBI, participeront également au Congrès tels le Professeur Stefano Semplici, actuel Président du CIB, et le Professeur Volnei Garrafa, membre du CIB.