Atelier national sur le Fond international pour la diversité culturelle (FIDC)

Quand, heure locale: 
Vendredi, 5 Mai 2017 -
8:00am au 5:30pm
Où: 
Tunisie, Tunis
Type d’événement: 
Catégorie 7-Séminaire et atelier
Contact: 
s.allam@unesco.org

L'atelier vise à :
- Sensibiliser la société civile sur le concept et les mécanismes de la Convention de 2005 et le rôle primordial qu’elle joue dans sa mise en œuvre
- Informer et former les acteurs de la société civile sur la préparation des demandes de financement au Fonds international de la diversité culturelle et sur la procédure de sélection des projets.
La Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (« Convention de 2005 ») est un instrument normatif international qui fournit un cadre pour la gouvernance de la culture fondé sur les principes fondamentaux de liberté d’expression, d’égalité des genres, d’équilibre et d’ouverture aux autres cultures et expressions du monde, ainsi que de complémentarité des aspects économiques et culturels du développement durable, tels que définis dans la partie I (« Objectifs et principes directeurs ») de la Convention.

Le Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC) est un fonds multidonateur institué par l'article 18 de la Convention de 2005. Son objectif est de promouvoir le développement durable et la réduction de la pauvreté dans les pays en développement qui sont Parties à la Convention 2005. Cela est possible grâce au soutien à des projets qui visent à favoriser l'émergence d'un secteur culturel dynamique, essentiellement à travers des activités facilitant la mise en place et/ou l’élaboration de politiques et de stratégies qui visent à protéger et à promouvoir la diversité des expressions culturelles ainsi que le renforcement des infrastructures institutionnelles en soutenant des industries culturelles viables. Le FIDC est utilisé notamment afin de promouvoir la coopération Sud-Sud et Nord-Sud-Sud, tout en contribuant à atteindre des résultats concrets et durables ainsi que des effets structurants, le cas échéant dans le domaine culturel.

Depuis 2010 le FIDC fournit environ 6 millions de US$ pour 90 projets dans 51 pays en développement, couvrant un large éventail de domaines, du développement et de la mise en œuvre des politiques culturelles, au renforcement des capacités des entrepreneurs culturels, la cartographie des industries culturelles et la création de nouveaux modèles économiques pour les industries culturelles. En tant qu’une Partie à la Convention de 2005, la Tunisie (autorité.institution publique et les ONGs tunisiennes) est éligible pour demander le financement du FIDC.