Célébration du 70e anniversaire de l’UNESCO au Bureau de Brazzaville

Quand, heure locale: 
Lundi, 16 Novembre 2015 - 1:25pm
Où: 
République démocratique du Congo, Brazaville
Type d’événement: 
Специальное мероприятие

Dans le cadre de la célébration du 70e anniversaire de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO), le personnel du Bureau de Brazzaville s’est retrouvé le 16 novembre 2015 dans la salle de réunion pour commémorer cet évènement, à travers une session d’échanges et de réflexion autour des valeurs de paix et de vivre ensemble, à l’ère de la montée du terrorisme et  de l’extrémisme dans le monde.

Deux moments forts ont marqué cette journée, notamment le mot de circonstance par le Chef de Bureau et les échanges et débats sur les questions liées à la citoyenneté mondiale, autour d’un repas.

D’emblée, le Chef du Bureau de Brazzaville (Madame Ana Elisa de Santana Afonso) a rappelé le contexte et la genèse de l’UNESCO ainsi qu’une séquence célèbre de l’acte constitutif de notre Organisation qui stipule que  «  C’est dans l’esprit des hommes que naissent les guerres, c’est également dans l’esprit des hommes qu’il faut élever les défenses de la paix ».

Ce mot a été suivi d’un visionnage du film de Nelson Mandela réalisé de Justin Chadwick intitulé « Mandela, un long chemin vers la liberté » pour susciter des échanges, débats et réflexions sur les sources de conflits et les outils de prévention et résolution de conflits.

Aussi, à travers un tour de table, le personnel du Bureau de Brazzaville a noté que, loin de tout esprit de revanche, Nelson Mandela, malgré ses 27 ans passés en prison, a choisi de coopérer avec le pouvoir en place pour libérer pacifiquement l’Afrique du Sud de l’apartheid. Ce film a mis en exergue la force du dialogue, de la communication, de la tolérance, de la non-discrimination, du partage, du pardon et de la négociation pour la prévention/résolution de conflits et le vivre ensemble dans la diversité culturelle et politiques. Mandela fut alors l’icône et un modèle de renonciation et de leadership.

Pour conclure, le Chef du Bureau a souligné que Mandela incarne les principes éthiques prônés par notre Organisation. Dans cette période marquée par le terrorisme, le combat de Mandela est celui de l’UNESCO dont le but est d’impulser le changement par l’éducation, la culture, les sciences, de changer la mentalité du fatalisme et de la violence  gratuite, a-t-elle ajouté.

Cette célébration  a coïncidé avec la commémoration de la journée internationale de la tolérance, qui est une condition nécessaire à la paix et au progrès de tous les peuples.