Changement climatique et migrations au Sahel : un atelier de validation des résultats d’une étude financée par l’UNESCO au Sénégal

Quand, heure locale: 
Mercredi, 28 Août 2013 - 8:00am au 6:00pm
Où: 
Sénégal, Dakar
Type d’événement: 
Catégorie 7-Séminaire et atelier
Contact: 
Maréma Touré-Thiam, UNESCO-BREDA, tél. : +221 33 849 23 04, courriel : m.toure-thiam@unesco.org

Afin de mieux comprendre les relations entre pressions environnementales et migrations, et favoriser une meilleure prise en compte de ces liens dans les processus de planification et d’élaboration des politiques en Afrique de l’Ouest, l’UNESCO a décidé de conduire, en 2013, des études de cas sur l’impact du changement climatique sur les mouvements de populations dans deux pays du Sahel : la Côte d’Ivoire et le Sénégal.

Ce sont les résultats de l’étude conduite au Sénégal qui seront discutés à l’occasion de cet atelier qui se tiendra une semaine après que l’étude menée en Côte d’Ivoire aura elle-même été validée dans le cadre d’un atelier similaire.

Financé par le Fonds d’urgence de l’UNESCO, le projet avait été lancé, lors d’un atelier de méthodologie organisé, les 27 et 28 février, à Dakar (Sénégal).

Après plus de 5 mois de travail, il s’agit donc maintenant de partager et de valider les conclusions de l’étude qui seront mises à la disposition des autorités sénégalaise et de celles autres pays touchés par des phénomènes analogues.

Les résultats attendus sont:

• Le renforcement et la promotion du caractère interdisciplinaire de la base de connaissances sur le changement climatique, à travers des données rigoureuses et impartiales relatives aux situations dans les pays retenus ;

• L’amélioration de la compréhension des dimensions sociales du changement climatique, y compris en termes de genre, à travers une recherche orientée sur les politiques conduite en coopération avec les acteurs et les réseaux pertinents au niveau national et régional ;

• L’élaboration et la mise en œuvre de politiques mieux informées par les connaissances scientifiques pertinentes, y compris en termes de politiques migratoires régionales.

Une fois validée par la quarantaine de participants à l’atelier de Dakar, les résultats de l’étude conduite au Sénégal devraient être largement diffusés sur le web.

Cette étude de cas, tout comme celle conduite en Côte d’Ivoire, devrait par ailleurs faire l’objet d’une publication.