Vers la Conférence mondiale des humanités

Quand, heure locale: 
Lundi, 18 Janvier 2016 -
11:00am au 1:00pm
Où: 
France, Paris
Type d’événement: 
Réunion de consultation
Contact: 
Emiliane Rubat Du Mérac, e.rubat-du-merac@unesco.org

Cette réunion de travail, organisée le 18 janvier 2016 au Siège de l'UNESCO à Paris, permettra la discussion des thèmes et des ambitions et lancera le processus préparatoire de la Conférence mondiale des humanités (CMH) qui aura lieu à Liège, Belgique, du 6 au 12 août 2017.

La Conférence mondiale des humanités sera organisée conjointement par l’UNESCO, le Conseil international de la philosophie et des sciences humaines (CIPSH) et le consortium LIEGETOGETHER, qui regroupe notamment l’Université, la Ville et la Province de Liège.

Afin de préparer la Conférence et d’en assurer le caractère inclusif et la portée, des réunions préparatoires auront lieu dans les différentes régions du monde. Afin de lancer le processus le Programme de l'UNESCO pour la Gestion des transformations sociales (MOST) organise une réunion de travail avec la participation de l’ensemble des co-organisateurs. Cette réunion se tient 68 ans jour pour jour après la création, sur l'initiative de l'UNESCO, du CIPSH.

Lors de la Conférence mondiale des humanités, les parties prenantes des sciences humaines, représentant tous les continents, se réuniront pour débattre du cadre à la fois intellectuel et institutionnel dans lequel les sciences humaines pourront apporter leur contributions aux transformations sociales requises pour un développement inclusif et durable pour tous.

Parmi les défis intellectuels auxquels les sciences humaines sont confrontées, il sera notamment question :
- des grands enjeux internationaux que les sciences humaines peuvent éclairer, dont la guerre et la paix, la science et la technologie, l’environnement, la diversité et le rapport des sociétés humaines à leur histoire ;
- de la pertinence de la recherche en sciences humaines, qui doit en même temps répondre aux priorités mondiales et aux besoins locaux ;
- de la définition des sujets de recherche prioritaires ;
- de l’organisation de la recherche en sciences humaines, qu’il s’agisse de cadres institutionnels, de financement, de programmation ou d’évaluation ;
- de la relation entre les sciences humaines et les sciences sociales, biologiques et physiques ;
- de la contribution des sciences humaines aux débats et à l’action publique, qu’il s’agisse du renforcement de la connexion entre recherche et politiques, ou du rôle des medias et des mobilisations sociétales dans la visibilité et l’impact des sciences humaines.

La réunion de travail du 18 janvier traitera à la fois des ambitions de la CMH et des partenariats qui en permettront la mise en œuvre et les actions préparatoires qui, dès 2016, lui permettront de fédérer les énergies de tous les acteurs des sciences humaines.