COP22 : Comprendre le changement climatique d'un point de vue philosophique

Quand, heure locale: 
Vendredi, 11 Novembre 2016 -
3:00pm au 4:30pm
Où: 
Maroc, Marrakech
Type d’événement: 
Catégorie 7-Séminaire et atelier
Contact: 
Pedro Monreal Gonzalez, pm.monreal-gonzalez@unesco.org

Le Programme des sciences sociales et humaines de l'UNESCO organisera une journée de tables rondes dans le cadre de la 22e session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22) qui se tiendra à Marrakech, Maroc, du 7 au 18 novembre 2016. Les tables rondes auront lieu toute la journée du 11 novembre 2016 dans le pavillon de l'UNESCO.

Ce panel examinera trois questions essentielles liées au changement climatique.

Il s’agit de la responsabilité, de l'universalité et de la pensée systémique en tant que concepts clés qui doivent faire partie de la discussion si l'on veut saisir le sens philosophique de la question du changement climatique.

Personne ne remettrait aujourd’hui en question le fait que l'humanité a une responsabilité liée au changement climatique. Tous les scientifiques sont clairs: nous sommes entrés dans l'ère anthropocène – une ère dans laquelle les activités humaines ont un impact global significatif sur l'écosystème de la Terre. Nos actions ont en effet des conséquences majeures sur la Terre.

Par ailleurs, ces conséquences ont nécessairement une portée universelle et globale. Dans le monde entier, le changement climatique affecte les saisons, la faune et la flore, l'agriculture, la santé et l'économie. Si l'écosystème de la terre est perturbé ou si son équilibre est brisé, l'humanité dans sa totalité sera directement menacée, et aucune société ne sera épargnée grâce à son statut, sa richesse ou sa situation géographique.

Enfin, et suivant les deux considérations précédentes, le changement climatique remet en question nos modes de vie sur terre, nous obligeant à considérer la terre comme un système unifié. Le phénomène du changement climatique ne peut être compris – ni résolu – à moins de considérer tous les aspects fondamentaux de l'existence humaine dans leurs relations systémiques les unes avec les autres : les aspects économiques, politiques, sociaux, culturels, techniques / technologiques, géologiques, moraux et même esthétiques de nos modes de vie doivent être considérés ensemble. En effet, nos modes de vie ne sont pas compartimentés – vivre constitue la somme de ces nombreux aspects.

L'événement comprendra également la signature officielle du Mémorandum d'accord entre le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) du Maroc et le Bureau de l'UNESCO pour le Maghreb.