Dialogue international sur les politiques : construire le chemin vers l’inclusion sociale

Quand, heure locale: 
Lundi, 17 Novembre 2014 -
3:00pm au 5:00pm
Où: 
France, Paris
Type d’événement: 
Catégorie 7-Séminaire et atelier
Contact: 
e.mackway-jones@unesco.org; am.majlof@unesco.org

Dans le cadre du Programme de l’UNESCO pour la Gestion des transformations sociales (MOST), l’UNESCO et la Delegation permanente du Brésil auprès de l’UNESCO organisent un colloque sur le thème « Dialogue international sur les politiques : construire le chemin vers l’inclusion » le 17 novembre 2014, de 15 à 17 heures, au Siège de l’UNESCO à Paris (Salle XIII, bâtiment Bonvin). Le colloque vise à partager les leçons tirées du projet Underground Sociabilities, réalisé entre 2009 et 2012, sous la direction de la London School of Economics (LSE) et de l’UNESCO. Cette initiative, qui était un projet de recherche impliquant plusieurs parties prenantes, a cartographié les parcours de vie de jeunes personnes, mettant en exergue des activités culturelles, l’identité et l’imagination, dans le but de promouvoir le développement social dans les favelas de Rio de Janeiro.

Se référant aux résultats de cette recherche, la LSE et l’UNESCO ont organisé une série d’événements internationaux pendant et surtout depuis la fin du projet, ayant pour objectif d’établir un dialogue entre divers acteurs, comme les organes gouvernementaux, les décideurs politiques, les ONG, les activistes, les chercheurs et les citoyens qui ont été privés de leurs droits fondamentaux, tout en soulignant le rôle essentiel des organismes de terrain dans la lutte contre l’exclusion sociale.

L’événement permettra un échange des connaissances sur la formulation de politiques en faveur de l’inclusion sociale entre les partenaires du projet et les représentants des Délégations permanentes auprès de l’UNESCO, des universitaires et des organisations non-gouvernementales. Il sera également l’occasion de partager les résultats du projet ainsi que les pistes de suivi potentiel.

Entre 2009 et 2012, la LSE et l’UNESCO ont dirigé la mise en œuvre du projet Underground Sociabilities. En tant que projet de recherche innovant, impliquant plusieurs parties prenantes, cette initiative a réuni des acteurs du secteur privé et des ONG brésiliennes (i.e. les fondations de la banque Itaú, AfroReggae et CUFA) afin d’analyser comment les programmes de terrain sont mis en œuvre dans les favelas de Rio de Janeiro à travers les activités culturelles, mettant en exergue l’identité et l’imagination pour régénérer revitaliser les sphères publiques et construire un avenir positif pour les jeunes personnes exposées au trafic de drogue, à la violence et aux guerres des narcotrafiquants.

Par le biais de cette recherche, les structures gouvernementales, les universitaires, les organisations internationales, les ONG, les entreprises et les initiatives de terrain au Brésil et au Royaume-Uni, ont pu donner lieu à un échange de connaissances innovant et enrichissant.

Les conclusions principales et les leçons retenues ont été recueillies dans une publication de l'UNESCO, lancée à l’occasion d’un séminaire international organisé par la LSE en automne 2012 qui réunissait des experts internationaux, des autorités brésiliennes et locales et des représentants de la société civile.

Le partage des connaissances fut une stratégie clé durant, et surtout à l’issue du projet. Dans cet esprit, la LSE et l’UNESCO ont organisé des événements internationaux avec un double objectif : d’abord, engager toutes les parties prenantes dans une réflexion portant sur la manière dont les leçons et les résultats de la recherche peuvent stimuler et orienter le développement de la formulation des politiques; et ensuite, disséminer les résultats du projet et, éventuellement étendre sa portée aux pays de l’hémisphère Sud.

L’élaboration d’un outil présentant les résultats clés du projet fut l’instrument principal dans le but d’approcher de nouveaux utilisateurs tout en créant de nouvelles opportunités pour un échange de connaissances. En mai 2014, des ateliers interactifs, réunissant les membres des communautés qui ont fait l’objet de la recherche, ont été organisés afin de discuter de la version préliminaire de l’outil. Ces ateliers, visant à promouvoir l’autonomisation des partenaires sociaux et l’appropriation des résultats par ces derniers, avaient comme objectif ultime de favoriser une réflexion plus approfondie et d’accroître sa portée.

Actuellement, le projet a évolué vers un dialogue sur les politiques en faveur de l’inclusion sociale au Brésil et au Royaume Uni. Dans ce contexte, l’UNESCO et la LSE organisent un séminaire international de haut niveau le 14 novembre 2014 à Londres (Royaume-Uni) en présence du Secrétaire d’Etat pour le développement social du Brésil, parmi d’autres autorités brésiliennes et britanniques.