Dialogue national sur les politiques inclusives de jeunesse en Indonésie

Quand, heure locale: 
Mardi, 19 Février 2013 -
9:00am au 5:00pm
Où: 
Jakarta Selatan
Type d’événement: 
Catégorie 7-Séminaire et atelier
Contact: 
c.ahmimed@unesco.org
L’Indonésie vit une explosion démographique de sa jeunesse qui doit être organisée pour lui permettre d’atteindre ses buts de développement. Le nombre croissant de jeunes est souvent considéré comme sans importance. C’est pourtant un défi posé à l’avenir du pays. Le gouvernement est donc responsable du développement et de la mise en œuvre d’une politique de jeunesse qui garantisse les droits et assure la satisfaction des besoins de cette jeune population.<br /><br />Alors que les pays d’Asie-Pacifique disposent pour la plupart de programmes pour les jeunes, beaucoup d’entre eux échappent à tout cadre politique. La politique joue pourtant un rôle important dans la création de liens et de cadres nécessaires à l’établissement de stratégies, ressources et financements pour soutenir les besoins et les droits des jeunes. Les programmes qui réussissent s’appuie sur des cadres politiques.<br /><br />A cet égard, une politique nationale de jeunesse devrait être rédigée et endossée par le gouvernement, les jeunes et les autres parties prenantes. Elle démontre ainsi l’engagement du pays et ses directions stratégiques pour la promotion et l’avancée du bien-être et de la participation des jeunes. Dans l’idéal, elle porte une vision et des objectifs permettant aux jeunes « d’acquérir des compétences, d’être en bonne santé et productifs pour développer le pays et des stratégies spécifiques pour la mettre en action ».<br /><br />D’une façon générale, la politique de jeunesse en Indonésie n’aborde pas les problèmes de développement tels que la pauvreté et l’inégalité, l’éducation et la santé. Si elle répond aux problèmes du chômage et encourage l’entreprenariat, la loi ignore les problèmes d’inégalité parmi les jeunes en Indonésie, en particulier en ce qui concerne les jeunes marginalisés et vulnérables comme ceux qui vivent dans les zones rurales ou dans la rue, les jeunes handicapés, etc.<br /><br />En organisant ce dialogue national, avec le soutien du Ministère indonésien de la Jeunesse, l’UNESCO ne contribue pas seulement à combler cette lacune au niveau national en s’assurant que les besoins et préoccupations des jeunes indonésiens soient mieux pris en compte ; elle place également la jeunesse indonésienne au cœur de l’agenda des Nations Unies pour le développement après 2015.<br /><br />En effet, ce projet est très lié à ce programme des Nations Unies, qui assure que les jeunes puissent exprimer le « futur qu’ils souhaitent » et fassent entendre leur voix.