Dialogue entre les savoirs autochtones et scientifiques sur le temps et le climat : Améliorer l'adaptation des pasteurs aux changements climatiques en Afrique

Quand, heure locale: 
Dimanche, 27 Août 2017 - 9:00am au Mardi, 29 Août 2017 - 7:00pm
Où: 
Éthiopie, Mekele
Type d’événement: 
Catégorie 7-Séminaire et atelier
Contact: 
j.rubis@unesco.org

Riches des savoirs relatifs à leur environnement, les pasteurs africains ont développé une compréhension intime du temps et du climat des territoires qu'ils habitent, sur la base d'observations détaillées des événements météorologiques, de la variabilité climatique, de la phénologie des animaux et des plantes et d'autres éléments. L'inclusion des savoirs développées par ces peuples devient particulièrement pertinente dans un contexte caractérisé par un climat changeant, dans lequel les scientifiques travaillent à améliorer la compréhension du temps et du climat, et les décideurs politiques visent à améliorer l'adaptation des communautés locales à de nouvelles situations.

Dans le cadre de l'initiative de l'UNESCO intitulée « Connaître notre climat changeant en Afrique », l'atelier de l'UNESCO intitulé « Dialogue entre les connaissances autochtones et scientifiques sur les conditions météorologiques et le climat : Améliorer l'adaptation des pasteurs aux changements climatiques en Afrique » sera l’occasion d'échanger sur les différentes conceptions des conditions météorologiques et climatiques.

Cette rencontre qui se tiendra à Mekele du 28 au 30 août 2017 facilitera une collaboration constructive entre ces deux systèmes de compréhension du climat et du climat afin de consolider une approche commune pour la compréhension des changements climatiques.

Cet événement favorisera également un dialogue national avec des acteurs clés dans le domaine du changement climatique en Ethiopie. L'inclusion des connaissances des pasteurs sur la météo et le climat dans les actions actuelles dans le cadre de la lutte contre le changement climatique représente un atout fondamental qui peut améliorer leur adaptation aux conditions climatiques changeantes.

Comme les moyens de subsistance des pasteurs sont intrinsèquement déterminés par les conditions météorologiques et climatiques, l’identification des synergies avec les connaissances scientifiques renforcera potentiellement la résilience d’une population vivant en première ligne du changement climatique.