Éducation 2030 - Accéder à l’enseignement supérieur : que faire pour renforcer l’équité entre les élèves ?

Quand, heure locale: 
Jeudi, 4 Mai 2017 -
4:00pm au 6:00pm
Où: 
France, Paris
Type d’événement: 
Catégorie 7-Séminaire et atelier
Contact: 
Camilla Petrakis - +33 1 45 03 77 04

Réduire les inégalités dans l'éducation est un impératif mondial. Le rapport de la Commission de l'éducation de 2016 souligne les inégalités en matière d'accès à l'éducation et de résultats d'apprentissage, tandis que les cibles de l'Objectif de développement durable 4 visent des progrès dans la réduction des inégalités qu'elles soient géographiques, liées au sexe, aux groupes d’aptitude ou des milieux touchés par les crises. Au-delà du diagnostic et du suivi, que nous apprend la recherche sur les stratégies pour améliorer l'équité et l'égalité des chances dans l'éducation ? La série 2017 de débats stratégiques explorera cette question sous plusieurs angles., nous poussant à aller au-delà de la compréhension de la nature du problème pour explorer ce qui peut être fait, en particulier par la politique et la planification de l'éducation.

En France, comme dans de nombreux pays, la réussite au baccalauréat s’est très largement généralisée jusqu’à concerner près de 80% d’une classe d’âge. Ce succès quantitatif indéniable soulève néanmoins un certain nombre de questions et d’enjeux dont le point commun est l’absence d’équité entre les élèves dans l’accès à l’enseignement supérieur. De nombreux systèmes nationaux de formation ne parviennent pas à garantir des parcours individuels de réussite qui dépasseraient ou transcenderaient les origines – sociales, culturelles, territoriales, de genre – des élèves.
En prenant appui sur le travail de terrain réalisé depuis 2007 dans des collèges et des lycées français et sur l’enquête réalisée en 2016 dans le cadre de sa mission ministérielle, Pierre Mathiot présentera les principes essentiels et un programme d’action qui pourraient constituer le socle d’une politique publique assurant une équité effective, et non pas formelle, entre les élèves.