L’élimination de la violence fondée sur le genre - 16 jours d’activisme

Quand, heure locale: 
Mercredi, 25 Novembre 2015 - 9:00am au Jeudi, 10 Décembre 2015 - 5:00pm
Où: 
France
Type d’événement: 
Evénement spécial

L'UNESCO, avec l'UNGEI (Initiative des Nations Unies pour l’éducation des filles) et leurs partenaires, s'engage dans une campagne de 16 jours d'activisme contre la violence fondée sur le genre. Du 25 novembre au 10 décembre, Journée des droits de l'homme, la campagne se concentre sur l'éducation et la violence fondée sur le genre à l' école, pour faire de l'école un environnement sûr favorisant et encourageant l'apprentissage et l'autonomisation des filles et des femmes.

La violence fondée sur le genre à l'école est défini comme les actes ou menaces de violence sexuelle, physique ou psychologique exercée au sein et autour des écoles, perpétrés en raison des normes de genre et des stéréotypes, et reposant sur une dynamique de pouvoir inégale. C'est l'un des obstacles empêchant la mise en place d'une éducation équitable et inclusive pour tous car elle perpétue préjugés et discrimination dans la salle de classe. Un des moyens les plus efficaces pour mettre fin à la violence sexiste et à la violence contre les femmes est l'éducation.

Conscient de cela, la communauté mondiale a mis l'égalité des sexes au centre de la Déclaration d'Incheon. Déclarant "Par conséquent, nous prenons l’engagement de soutenir les politiques, la planification et les environnements d’apprentissage attentifs au genre, d’intégrer les questions de genre dans la formation des enseignants et dans les programmes d’enseignement, ainsi que d’éliminer les discriminations et la violence fondées sur le genre à l’école." Cela a été encore renforcé par le cadre d'action Éducation 2030 (FFA) qui explique comment traduire en pratique les engagements pris à Incheon au niveau national, régional et mondial, et fournit des conseils pour la mise en œuvre d’Éducation 2030. Le Cadre d'action offre une approche stratégique "soulignant l'équité, l'inclusion et l'égalité des sexes". Il reconnaît que l'égalité des sexes dans l'éducation représente plus que la parité dans l'accès à l'éducation à tous les niveaux et recommande que les systèmes d'éducation agissent pour éliminer les préjugés sexistes et la discrimination.