Hommage de l'UNESCO à MTN-Qhubeka, première équipe cycliste africaine à participer au Tour de France

Quand, heure locale: 
Lundi, 27 Juillet 2015 -
11:00am au 12:30pm
Où: 
France, Paris
Type d’événement: 
Evénement spécial
Contact: 
f.matoko@unesco.org

En présence de l’équipe MTN-Qhubeka, de Madame Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, de Son Excellence Monsieur Lejeune Mbella Mbella, Président du Groupe africain de l’UNESCO, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Cameroun en France, Délégué permanent auprès de l’UNESCO, de Son Excellence Madame Hanna Simon, Ambassadeur Extraordinaire et plénipotentiaire de l'État d'Erythrée en France, Délégué permanent, et de Son Excellence Monsieur Rapulane sydney Molekane, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire d'Afrique du Sud en France, Délégué permanent auprès de l’UNESCO.

Pour la première fois dans l’histoire du cyclisme une équipe africaine, MTN-Qhubeka, basée en Afrique du Sud, composée de coureurs internationaux experimentés et de professionnels des pays africains suivants : Afrique du Sud et Erythtrée, a participé au Tour de France. La concrétisation d’un rêve et une reconnaissance également pour Douglas Ryder, le manager de l’équipe, qui se bat depuis plusieurs années pour l’émergence du cyclisme africain professionnel. MTN-Qhubeka est d’ailleurs aussi la première équipe africaine à avoir acquis en 2013 le statut d'équipe continentale professionnelle.

Cet événement est conjointement organisé par l'Ambassade de l’Afrique du Sud, l'Ambassade de l'Erythrée et l’UNESCO dans le cadre de la promotion de la « Stratégie opérationnelle de la priorité Afrique de l'UNESCO » et du 10e anniversaire de la Convention internationale contre le dopage dans le sport (2005) qui compte actuellement 182 États parties. L’Afrique du Sud qui a ratifié la Convention dès 2006 est engagée activement dans la promotion du sport propre et d’une éducation physique de qualité en tant que membre du Comité intergouvernemental pour l’éducation physique et le sport (CIGEPS) et du Comité exécutif de l’Agence mondiale anti-dopage (AMA).