L'éducation inclusive: une formation à inventer

2663.jpg

© UNESCO
Quand, heure locale: 
Jeudi, 17 Octobre 2013 - 9:30am au Vendredi, 18 Octobre 2013 - 12:30pm
Où: 
France, Paris
Type d’événement: 
Catégorie 7-Séminaire et atelier
Contact: 
Florence Migeon

L’éducation inclusive doit renforcer la capacité des systèmes éducatifs à développer des parcours d’apprentissage pour tous les enfants. En tant que principe général, elle devrait guider toutes les politiques et toutes les pratiques éducatives, s’appuyant sur le fait que l’éducation est un droit fondamental de l’homme et le fondement d’une société plus soucieuse de justice et d’égalité. Les expériences menées dans de nombreux pays et les réflexions qui les nourrissent sont au cœur des contributions attendues à ce colloque.

La mise en œuvre d’une approche inclusive interroge des sujets aussi décisifs que la norme, l’échec scolaire, l’orientation, l’évaluation, l’économie générale d’un système scolaire et la formation des professionnels de l’éducation. C’est précisément ce thème de la formation des professionnels de l’éducation dans une perspective inclusive que se propose d’aborder ce colloque international, organisé par l’UNESCO et la Commission française pour l’UNESCO, en liaison avec le ministère de l’Education nationale et la Fondation de France.

Les débats soulevés au niveau international sont multiples et ils engagent tout à la fois les établissements scolaires et la grande diversité des établissements et des services d’appui pour les enfants et les adolescents les plus en difficulté, parmi lesquels ceux qui se trouvent en situation de handicap. Du côté des écoles, les enseignants, à tous niveaux de scolarité, expriment leurs craintes, voire leurs grandes inquiétudes, à recevoir dans leurs classes des enfants présentant des troubles ou des difficultés marquées : « Nous ne sommes pas préparés pour cela », disent-ils fréquemment. Du côté des établissements et des services d’appui, le plus souvent gérés par des associations, les personnels spécialisés s’interrogent sur la fonction qu’ils peuvent encore exercer si les écoles communes doivent recevoir la totalité des enfants. Dans les deux cas, de nouvelles modalités de travail sont à promouvoir, même si, à tel ou tel endroit, elles sont déjà en fonctionnement : pédagogie différenciée, scolarisations à temps flexibles, collaborations sur le terrain, intervention des services médico-sociaux, partages de compétences, réseaux interinstitutionnels, etc. Ce sont, à coup sûr, de nouveaux défis, que doivent affronter des professionnels souvent peu ou mal formés, dans un contexte général où la notion de société inclusive se fraie difficilement un chemin.

Il s’agit donc, dans une approche véritablement inclusive, de transformer les institutions et les pratiques éducatives, qui ne devraient plus avoir pour mission de faire respecter des normes mais de s’adapter à la diversité des individus et promouvoir le développement de leurs capacités. Les expériences menées dans de nombreux pays et les réflexions qui les nourrissent sont au cœur des contributions attendues à ce colloque.