L'industrie pharmaceutique et la lutte contre le dopage : nouveaux partenariats pour un sport propre

Quand, heure locale: 
Lundi, 12 Novembre 2012 -
9:00am au 9:00pm
Où: 
Paris
Type d’événement: 
Catégorie 8-Colloque
Contact: 
April Tash, a.tash@unesco.org
Cette initiative novatrice a pour objectif de contribuer à la lutte contre le dopage par le biais du développement de la coopération entre l’industrie pharmaceutique et l’Agence mondiale antidopage (AMA). Les participants à la conférence comprendront de hauts représentants des pouvoirs publics, de l’industrie pharmaceutique, du mouvement sportif et des autorités antidopage. Cette conférence est une initiative conjointe du Ministère français des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative, du Conseil de l’Europe, de l’UNESCO et de l’AMA.<br /><br/>Un des enjeux majeurs pour accroître l’efficacité de la lutte contre le dopage réside dans la capacité à accéder plus rapidement et plus efficacement aux informations dont disposent les sportifs qui se dopent ainsi que leur entourage complice. Constamment à la recherche de nouvelles substances ou de nouvelles méthodes permettant d'améliorer leur performance, les sportifs qui se dopent n’hésitent plus à prendre les risques les plus inconsidérés pour avoir accès à des substances en développement par l’industrie pharmaceutique.<br /><br />Les compagnies pharmaceutiques et biotechnologiques sont évidemment dans la meilleure position pour évaluer les éventuels effets dopants des substances en développement, et pour rendre plus efficaces les mesures de prévention des autorités anti-dopage. Les Agences de régulation responsables font également partie des acteurs<br />concernés, notamment dès lors qu'il s'agit d’autoriser l’entrée sur le marché de ces nouvelles substances. <br /><br />La coopération au cours des dernières années entre les sociétés pharmaceutiques et biotechnologiques et l’AMA, et les signatures de récents accords de coopération bilatérale, ont démontré qu’une coopération sur une base volontaire est possible. Reste à la développer à une plus large échelle internationale. <br /><br />Cette coopération pourrait servir de base pour renforcer les mesures contre le dopage, en se concentrant en particulier sur l’élargissement de l’application du cadre existant des relations entre l'industrie pharmaceutique, les autorités antidopage et l'AMA en particulier.<br /><br />Le colloque sera inauguré par Mme Valérie Fourneyron, Ministre des Sports, de la Jeunesse, de l'Éducation populaire et de la Vie associative, France ; Hon. John Fahey, Président, Agence mondiale antidopage (AMA) ; Mme Maud de Boer-Buquicchio, Secrétaire générale adjointe, Conseil de l'Europe ; et l’UNESCO.