Mécanisme de suivi et d’évaluation pour les activités de renforcement des capacités de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel

Quand, heure locale: 
Lundi, 1 Juin 2015 - 10:00am au Mercredi, 3 Juin 2015 - 5:00pm
Où: 
France, Paris
Type d’événement: 
Catégorie 6- Comité d’experts
Contact: 
Maria Paz Fernandez Undurraga mp.fernandez@unesco.org

Un mécanisme de suivi systématique est en train d'être développé et permettrait à l'UNESCO de suivre, plusieurs mois et plusieurs années après, les résultats et l’impact dans les pays de ces actions de renforcement des capacités mises en œuvre dans le cadre de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel .
L’UNESCO a mis en place en 2009 un programme mondial de renforcement des capacités pour aider les pays à créer les environnements institutionnels et professionnels nécessaires pour sauvegarder efficacement le patrimoine culturel immatériel . Ce programme fait partie des efforts mondiaux et nationaux pour atteindre les objectifs de développement à long terme. Il a pour objet d’aider les pays bénéficiaires à rendre le développement plus pérenne, en garantissant la viabilité du patrimoine culturel immatériel présent sur leur territoire et en renforçant les relations à l’intérieur des communautés et entre elles grâce à une mise en œuvre efficace de la Convention. Cependant, les parties prenantes interrogées ont insisté sur l’importance du renforcement des capacités pour une mise en œuvre efficace de la Convention et beaucoup considèrent que, de tous les mécanismes mis en place jusque-là, le programme de renforcement des capacités est le plus important. Un mécanisme de suivi systématique permettrait à l’UNESCO de suivre, plusieurs mois et plusieurs années après, les résultats et l’impact dans les pays de ces actions de renforcement des capacités. Certes, quelques informations sur les résultats des projets, leurs points forts et leurs points faibles sont données dans les rapports sur la mise en œuvre des projets présentés lors des réunions d’évaluation ainsi que dans les évaluations des facilitateurs à l’issue des formations, mais il n’existe pas encore d’analyse à plus long terme de comportements durables ou de changements structurels (différentes approches ou pratiques appliquées) et de l’impact ultime de l’intervention de l’UNESCO dans le cadre des activités de renforcement des capacités : inventaires de meilleure qualité, amélioration de la politique et de l’environnement législatif, participation accrue de la communauté, participation efficace aux mécanismes internationaux, etc.
Avec le soutien du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel , l’UNESCO a entrepris de mettre en place un mécanisme de suivi et d’évaluation des activités engagées dans le cadre de la stratégie globale de renforcement des capacités.
L’établissement et la mise en œuvre de ce mécanisme posent un certain nombre de défis et exigera une réflexion créative ainsi que l’engagement des principaux groupes concernés. La participation de toutes les intervenants — homologues nationaux, notamment les commissions nationales, les bureaux hors siège de l’UNESCO, la Section du Patrimoine culturel immatériel au siège, mais aussi tous les acteurs concernés — est indispensable.