Migration pour le développement durable : les transformations sociales, les récits médiatiques et l’éducation

Quand, heure locale: 
Mercredi, 6 Juillet 2016 -
9:30am au 7:30pm
Où: 
France, Paris
Type d’événement: 
Catégorie 8-Colloque
Contact: 
Anna Maria Majlöf , am.majlof@unesco.org

L’UNESCO et le Centre pour la Tolérance organisent une conférence sur « Migration pour le développement durable : les transformations sociales, les récits médiatiques et l’éducation» au siège de l’UNESCO à Paris le 6 juillet 2016. La conférence fait écho à l’actuelle crise des réfugiés partout dans le monde, source de profonde transformation dans les pays d’origine, de transit et de destination. Les médias, à travers l’actualité qui touche les réfugiés sont préoccupés par ce phénomène et ses larges répercussions. La conférence identifiera les principales failles de la couverture médiatique des réfugiés et des migrants, ainsi que des mesures concrètes. Par ailleurs, la conférence mettra en évidence les facteurs déterminants des phénomènes migratoires, tels que le changement climatique et l’insécurité.

Deux panels seront organisés:

Panel 1 : Améliorer l’image publique des réfugiés : les récits médiatiques et l’éducation (9h30-13h)

La conférence fait écho aux mouvements croissants des réfugiés partout dans le monde. Les médias, à travers l’actualité qui touche les réfugiés sont évidemment préoccupés par ce phénomène et ses larges répercussions. Toutefois il est évident que les informations pour les réfugiés et entre ces derniers n’existent quasiment pas dans les médias traditionnels. Les narrations dominantes échouent à capturer la complexité du phénomène migratoire -ses multiples identités, causes et itinéraires- engendrant souvent des amalgames, des préjugés et des idées reçues qui ignorent alors les besoins des groupes concernés.

La tendance est à la focalisation sur les challenges réels ou perçus que les réfugiés provoquent dans les pays de destination, alors que les multiples impacts positifs sont passés sous silence. Cette tendance a été accentuée par l’ampleur des flux de réfugiés, occasionnant ainsi, dans les pays de transit et de destination, un terrain fertile à la résurgence des stéréotypes et des préjugés à l’encontre de ces derniers, principalement ceux ayant des identités culturelles, ethniques et religieuses différentes. Les médias traditionnels ont souvent été actifs dans la mise en œuvre de ce type de représentations, dépeignant des histoires de manière parfois défensive. Manque d’informations correctes, mauvaises perceptions, défaut d’interprétation et faux espoirs semblent prévaloir. L'inversion des flux de communication est l'un des éléments essentiels dans la déconstruction de la complexe histoire des réfugiés.

La réponse de l’UNESCO au défi des réfugiés et des migrants est basée sur la philosophie de sa Constitution, qui place la promotion du respect des droits de l’humain et de la liberté d’information comme piliers des actions de l’Organisation. En conséquence, le séminaire identifiera les principales failles dans la couverture médiatique des réfugiés et des migrants et mettra en évidence des mesures concrètes.

Panel 2 : Migration et Transformation Sociale (15:00-17h30)

Les migrations représentent une orientation prioritaire dans la stratégie globale récemment adoptée par le programme scientifique intergouvernemental pour la gestion des transformations sociales de l’UNESCO (MOST).

Les « déterminants » des migrations : les facteurs causals, les motivations, les conditions structurelles, les facteurs attirants et répulsifs etc.- constituent un champ de recherche d’une grande pertinente politique, au sein duquel existe une large littérature. Toutefois, malgré la qualité des preuves et des analyses disponibles ainsi que de leur pertinence politique, l’implication des recherches sont, en parlant de manière générale, peu reflétée dans les agendas politiques.

Dans le cadre de son mandat de renforcement des liens entre la connaissance et l’action politique, MOST propose de réunir des experts afin d’offrir aux délégations permanentes de l’UNESCO et à d’autres décideurs politiques l’opportunité d’apprécier en quoi une meilleure compréhension des diverses identités et causes migratoires peuvent permettre des politiques plus appropriées.

Il faut souligner que la plupart des migrants ne sont pas des réfugiés, ne traversent pas de frontière étatique, et restent dans le Sud de la planète. Une compréhension pointue des différentes dynamiques migratoires, basée sur les recherches, est une nécessité pour le développement de mesures politiques adaptées. Il en ressort que parmi les facteurs les plus reconnus, l’attention doit être particulièrement portée sur le changement climatique, les conflits et les inégalités mondiales.

Afin de discuter de toutes ces problématiques, la conférence réunira des experts académiques de différentes régions, des représentants de l’Organisation internationale de la migration, des représentants de l’ Office du Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, du Conseil de l’Europe et d’autres représentants internationaux.