Patrimoine et Diversité Culturelle en Péril en Iraq et en Syrie

Quand, heure locale: 
Mercredi, 3 Décembre 2014 -
2:30pm au 5:30pm
Où: 
France, Paris
Type d’événement: 
Réunion de consultation
Contact: 
g.boccardi@unesco.org

L’UNESCO organise le 3 décembre une conférence internationale sur la protection du patrimoine et de la diversité culturels en Iraq et en Syrie à son Siège à Paris, afin de rassembler les décideurs politiques, acteurs humanitaires ainsi que les experts culturels autour du besoin de mieux intégrer la dimension culturelle des conflits dans les politiques de sécurité, de résolution des conflits, d’aide humanitaire et de développement.
Les attaques contre la culture et la diversité culturelle sont devenues des éléments importants, sinon constitutifs, des conflits en Iraq et en Syrie. Alors que les partis opposés dand des guerres intra-étatiques se définissent souvent par rapport à leur identité ethnique, religieuse ou linguistique, nous assistons à une forme inédite de nettoyage culturel qui, en visant délibérément les écoles, les lieux culturels et les minorités religieuses, cherche à détruire les fondements de la société et accélère la désintégration d’un peuple en dressant les communautés les unes contre les autres. Le trafic illicite de biens culturels sert directement au financement de groupes sectaires et du terrorisme. Dans ce contexte, la protection du patrimoine n’est plus seulement une urgence culturelle, mais un impératif politique et de sécurité.

Les Nations Unies doivent mieux comprendre ces types de violence, dans le but d’intégrer davantage la protection du patrimoine et de la diversité culturelle dans les politiques de sécurité, de résolution des conflits, d’aide humanitaire et au développement. Il faut définir une nouvelle stratégie pour la paix, capable de répondre aux nouvelles menaces que représentent les persécutions identitaires ou religieuses, les attaques délibérées du patrimoine culturel et de lieux de sa transmission et l’endoctrinement sectaire.

Ce travail relève aussi de la responsabilité directe de l’UNESCO, fondée en 1945 sur l’idée que la paix durable ne peut s’établir que sur le fondement de la compréhension mutuelle des cultures, et sur la protection du patrimoine comme force de dialogue. « Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent s’élever les défenses de la paix ».

La Conférence va rassembler des responsables politiques de haut niveau, des hauts représentants des Nations Unies et des représentants d’ONGs, des professionnels de la culture ainsi que des professionnels de la sécurité et de la recherche stratégique afin d’adopter, en s'appuyant sur le cadre normatif international existant et en particulier sur diverses déclarations et conventions de l'UNESCO, un Engagement Global d'Action et de Solidarité.