Promotion de la coopération transfrontalière sur les eaux souterraines

Quand, heure locale: 
Jeudi, 22 Mai 2014 - 9:00am au Vendredi, 23 Mai 2014 - 5:00pm
Où: 
Suisse, Geneva
Type d’événement: 
Réunion d'Etat membre ou d'Institutions

L'atelier "Comptons nos gains : Partage d'expériences sur l'identification, l'évaluation et la communication des avantages de la coopération transfrontalière de l'eau", qui se tiendra du 22 au 23 mai 2014 à Genève, Suisse, est organisé par la CEE-ONU en coopération avec le Programme hydrologique international (PHI) de l'UNESCO.

Le PHI, dans le cadre du projet «Gouvernance des ressources en eaux souterraines des aquifères transfrontaliers (GGRETA)», soutient la participation de deux experts du Comité Géologique du Kazakhstan, qui présentera le cas de l'aquifère transfrontalier Pretashkent, l'un des trois cas d’étude du projet. Le projet GGRETA est mis en œuvre par le PHI de l’UNESCO et soutenu par l'Agence suisse pour le développement et la coopération (DDC).

Le Chef de la Section des eaux souterraines du PHI de l’UNESCO participera en tant que panéliste et présidera plusieurs sessions.
Cet atelier sera l'occasion pour les parties prenantes d'horizons différents (praticiens de l'eau, hommes politiques, parlementaires, journalistes, chercheurs ...) de discuter des avantages de la coopération transfrontalière de l'eau et comment l‘évaluation des bénéfices peut soutenir les processus de coopération transfrontalière liés à l'eau. Les participants partageront leurs expériences, les bonnes pratiques, les défis à relever et les leçons apprises sur l'identification, l'évaluation et la communication de la vaste gamme d'avantages qui peuvent être générés par la coopération transfrontalière de l'eau.

Cette réunion est également un suivi de la coopération établie entre la CEE et l'UNESCO depuis décembre 2012, lorsque la Réunion des Parties de la Convention sur la protection et l'utilisation des cours d'eau transfrontières et des lacs internationaux (Convention sur l'eau de 1992) a adopté une résolution instituant la coopération avec l'UNESCO et a décidé d'adopter des dispositions types pour la gestion des eaux souterraines transfrontières.

Ces dispositions, préparées avec l'expertise technique fournie par l'UNESCO-PHI, sont présentés dans un rapport publié récemment, intitulé "Dispositions types sur les eaux souterraines transfrontières », qui encourage leur utilisation par les États partageant des eaux souterraines transfrontières.