Repenser la contribution du programme MOST de l'UNESCO à l’interface entre les politiques publiques et la recherche

Quand, heure locale: 
Lundi, 16 Mars 2015 - 10:30am au Mardi, 17 Mars 2015 - 6:00pm
Où: 
France, Paris
Type d’événement: 
Catégorie 6- Comité d’experts
Contact: 
John Crowley, j.crowley@unesco.org

La réunion d’experts, se tenant les 16 et 17 mars 2015 au siège de l’UNESCO à Paris, examinera comment certains développements en sciences humaines et sociales offrent de nouvelles avenues pour l’UNESCO en ce qui concerne la facilitation des échanges entre les politiques publiques et la recherche courante pour alimenter l’agenda international de développement post-2015. Les connaissances, découvertes et analyses débattues pendant la réunion contribueront au renforcement de l’orientation stratégique du Programme pour la Gestion des transformations sociales (MOST) de l’UNESCO.

La réunion, organisée par le Secrétariat du Programme MOST, représente une opportunité pour rassembler des experts, ainsi que des membres du Comité de conseil scientifique du MOST, et le Secrétariat du MOST, afin d’explorer des idées, présenter des résultats de recherche, et considérer des initiatives intergouvernementales collaboratives qui auraient pour objectif de renforcer l’impact non-académique de la recherche en sciences sociales.

Les thématiques suivantes seront abordées :
* le sens de « l’interculturalité » pour les transformations sociales,
* les nouvelles possibilités que la prospective crée pour la production de savoir et le développement de capacités,
* les politiques de l’interface recherche – politiques publiques,
* la coévolution des communautés de recherche et celles de prise de décision,
* la fonction et le rôle de l’expérimentation en sciences sociales dans le cadre des politiques de développement,
* le potentiel inexploité des réseaux de sciences sociales, et
* la portée puissante des pensées systémiques.

La réunion a pour objectif de :

* Créer un espace d’échange pour un large éventail d’experts, afin de leur permettre de présenter leurs opinions informées, propositions, analyses et aspirations pour la contribution des sciences sociales au développement de politiques publiques visant les transformations sociales dans le contexte de l’agenda de développement post-2015 ;

* Contribuer à la définition de points d’entrée pertinents spécifiques ou de priorités thématiques, d’outils ou de modalités d’action, fournissant ainsi une base pour un cadre stratégique renforcé du Programme MOST qui pourrait contribuer à la mise en œuvre de certains Objectifs de développement durable (ODD).