Rôle de la science, de la technologie et de l'innovation pour le développement durable

Quand, heure locale: 
Lundi, 13 Juillet 2015 -
1:15pm au 2:45pm
Où: 
Éthiopie, Addis Ababa
Type d’événement: 
Catégorie 7-Séminaire et atelier
Contact: 
a.persic@unesco.org

Cet événement parallèle de haut niveau, qui aura lieu au cours de la 3e Conférence internationale sur le financement du développement, sera convoquée par le Groupe de travail inter-organisations informelle (GTI) sur un mécanisme de facilitation de la technologie. Il se concentrera sur la façon dont le système des Nations Unies souhaite coordonner ses initiatives, y compris les efforts de renforcement des capacités sur la science, la technologie et l'innovation à l'appui des objectifs du développement durable. Ce sera l'occasion pour un dialogue avec les États membres et les autres parties prenantes, y compris le secteur privé, sur une manière coordonnée avant pour soutenir la mise en œuvre des décisions liés aux IST contenues dans l’accord d’Addis Ababa.

La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, participera à cet évènement, ainsi que Flavia Schlegel, Sous-Directrice générale pour le Secteur des sciences exactes et naturelles.
Dans son rapport de synthèse intitulé « La route à la dignité d'ici à 2030: éradication de la pauvreté, en transformant toutes les vies et protéger la planète », le Secrétaire général de l'ONU souligne que « afin d’assurer un avenir durable, il faut agir maintenant ... pour investir dans l'innovation et dans le développement de technologies propres et saines pour le développement durable. » Dans le rapport, le Secrétaire général propose d'établir une plate-forme mondiale en ligne, en développant et en complétant les initiatives existantes, pour cartographier les initiatives de facilitation de la technologie, les besoins et les lacunes existantes, renforcer la coopération internationale et la coordination dans ce domaine, et promouvoir les réseaux, le partage d'informations, le transfert de connaissances et d'assistance technique, afin d'intensifier des initiatives de technologies propres.

Le Groupe de travail interinstitutionnel comprenant l'ONU-DAES, le PNUE, la CNUCED, l'ONUDI, l'UIT, l'OMPI, la Banque mondiale et l'UNESCO a été formé pour assurer le suivi de la proposition du Secrétaire général de l'ONU.