Séminaire de l'IIPE - Changement de climat et changement d'attitudes

Quand, heure locale: 
Mardi, 15 Janvier 2013 -
3:00pm au 4:30pm
Où: 
France, Paris

 

Le séminaire se tiendra en anglais et en français

à l’IIPE le mardi, 15 janvier 2013, de 16h00 à 17h30 en salle II, 2e étage

 

Contact: Michaela Martin (m.martin@iiep.unesco.org)

 

 Comment nous trouver >>

Le changement climatique est un des défis les plus importants du 21e siècle, dont les effets sont potentiellement dévastateurs à la fois sur les pays développés et les pays en développement. S’il est largement prouvé que l’action humaine est responsable du changement climatique, il s’est avéré difficile d’aboutir à des accords internationaux sur la réduction des émissions de CO2 et de mobiliser les populations pour changer les comportements et les attitudes.

Certes, la conscience collective et les opinions publiques ont évoluées. La manière de voir le monde et ses habitants évolue, faisant émerger ce que certains appellent « la révolution écologique ». Mais ce changement est très lent. La question posée alors est comment « la révolution écologique » a pu progresser dans certains pays. Notre hypothèse est que ce sont les événements critiques, bien plus que les discours qui provoquent le changement d’opinion et des états d’esprit.

On peut expliquer la résistance au changement peut-être par ce qu’on appelle « la double imbrication des opinions », c’est-à-dire le fait que nos attitudes résident à la fois dans des systèmes de pensée et dans des réseaux sociaux. Cela renforce les systèmes de pensées, les fait durer et les préserve : les opinions forment des entités d’ensemble, comme les réseaux sociaux, et les deux se tiennent mutuellement.

Comment arrive-t-on alors à faire changer les opinions et les comportements ? Des évènements dramatiques touchent à la fois les croyances personnelles et les relations sociales. Quand les liens logiques se trouvent ébranlés et les relations sociales mises en question, il est possible de les reconfigurer pour changer les idées reçues et les habitudes. Cela n’est pas seulement vrai pour les attitudes envers le changement climatique, mais s’applique également à nos idéologies sur l’éducation. Que peut donc être le rôle de l’éducation dans ces changements d’attitude ? Comment l’éducation doit-elle évoluer pour y contribuer plus pleinement ?

 

Intervenant

 

Gudmund Hernes: Ancien Ministre de l'Education (1990-1995) et Ministre de la Santé (1995-1997) en Norvège, Directeur de l'IIPE (1999-2005), et maintenant professeur à l'École de Commerce norvégienne en Économie politique et président du Conseil international des Sciences sociales (2006-2010).

 

Ce séminaire sera modéré par Khalil Mahshi, Directeur, IIPE.