La société civile au cœur de la transition et de la réforme en Tunisie: Expériences et perspectives

Quand, heure locale: 
Mercredi, 14 Décembre 2016 -
5:45pm au 8:00pm
Où: 
France, Paris
Type d’événement: 
Réunion d'Etat membre ou d'Institutions
Contact: 
Phinith Chanthalangsy, p.chanthalangsy@unesco.org

En collaboration avec la Délégation permanente de la Tunisie auprès de l’UNESCO et l’Institut Arabe des Droits de l’Homme (IADH, Tunis), le Secteur des Sciences sociales et humaines de l’UNESCO organise une conférence-débat autour du rôle crucial qu’ont joué les organisations de la société civile dans le contexte de transition démocratique en Tunisie. Depuis le déclenchement de la révolution de Janvier 2011 et l’amorce de la transition, les acteurs de la société civile – en particulier les organisations de droits de l’homme – sont devenus des acteurs clé pour repenser les modèles de développement, de démocratie, et de citoyenneté.

Les expériences tunisiennes qui seront présentées lors de cette conférence-débat permettront de réfléchir de manière circonstanciée mais universalisable, sur le lien essentiel entre les droits humains, l’édification d’un état de droit, et la démocratie participative. Ces expériences illustrent le caractère innovant et créatif des acteurs de la société civile aujourd’hui dans le Maghreb.

Loin de l’idée traditionnelle de société civile comme contre-pouvoir, le cas de la Tunisie a montré que dans des moments critiques de la transition, les organisations de la société civile ont su jouer aussi bien le rôle de collaboration et d’innovation, au service de la société en général, et en étroit dialogue avec les institutions nationales. Au-delà d’une opposition, ou une compétition binaire entre les acteurs, l’expérience tunisienne a montré que la transition démocratique ne peut être authentique et réelle que lorsqu’il y a composition, intégration, et innovation.

Lors de cette conférence, le rôle de collaboration, sera illustré par la manière particulièrement significative dont le chantier de réforme du système éducatif a été conçu. Lancé en 2015, le pari a été pris de composer le comité national de pilotage avec d’une part le Ministère de l’Education, et d’autre part deux organisations de la société civile (IADH-Institut arabe des droits de l’homme, et l’UGTT) – chose inédite pour un tel chantier structurant. Ce processus, participatif et inclusif de part en part, se choisit comme devise « Pour un dialogue participatif sur l’école de la citoyenneté ». La collaboration, c’est aussi le Dialogue national et constitutionnel qui a vu l’implication pleine et entière de la société civile aux côtés des institutions et des partis politiques.

Enfin, le caractère innovant et créatif des acteurs de la société civile est remarquable dans les années récentes en Tunisie, et ce dans tous les domaines. Lors de cette conférence, l’expérience de l’Institut arabe des droits de l’homme (IADH) sera présentée, de par ses actions et ses structures. Cette expérience illustre en effet à la perfection la façon dont une organisation des droits de l’homme a su œuvrer, en accord et en soutien du le contexte national de transition. Ainsi, la philosophie de Dar Essaida – nouveau Siège de l’IADH – sera exposée en tant que modèle transposable dans la région et au-delà.