Transformer les connaissances en traitement curatif avec l'Organisation d’études spécialisée pour les maladies de l'œsophage (OESO)

oeso.jpg

© OESO
Quand, heure locale: 
Mardi, 27 Août 2013 - 8:30am au Vendredi, 30 Août 2013 - 5:30pm
Où: 
France, Paris
Type d’événement: 
Catégorie 4-Congrès international
Contact: 
Alex Da Silva, a.da-silva@unesco.org -0145683551-

L'UNESCO co-organise, conjointement avec l'Organisation d’études spécialisée pour les maladies de l'œsophage (OESO), le 12e Congrès mondial OESO du 27 au 30 août 2013 au siège de l'UNESCO.

Pour cette fois, et après seulement quelques mois depuis la précédente session, un programme scientifique est en cours d’élaboration pour proposer un nouvel exemple de la méthodologie originale de l’OESO: examiner un sujet unique sous tous ses angles multidisciplinaires, s’interroger et proposer des réponses concises.
Près de 30 ans après le lancement de cette initiative, une nouvelle évaluation de l’état de la science est nécessaire ce qui n’est pas sans soulever de nouvelles interrogations : Qu’en est-il de nos jours de la Génétique, de l'Épigénétique, de la thérapie génique, et de ce que l’on appelle aujourd’hui "La Médecine Intelligente" ?

Cette année, les sciences fondamentales seront activement présentes avec notre partenaire en charge du projet Variome humain par la présentation de stratégies pour la prévention du cancer et de ses récidives.

C’est donc un panorama tout-à-fait exceptionnel qui est en perspective. Et c’est la raison de la présence, elle aussi exceptionnelle, d’Organismes prestigieux qui se sont associés pour concourir à sa réalisation : le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Académie Nationale de Chirurgie et plusieurs des plus réputés centres de cancer dans le monde.

Trois personnalités de renommée mondiale provenant de trois régions différentes du monde s’associeront pour présider cette manifestation et symboliser avec éclat son caractère multidisciplinaire:
- Richard G. Cotton, directeur scientifique du projet Variome humain de l’Université de Melbourne,
- Brice Gayet, Professeur de chirurgie de la Faculté de médecine de Paris et
- George Triadafilopoulos, professeur de gastro-entérologie et d'endoscopie, de l'Université de Stanford.