Vers un universalisme progressif : l’impact des inégalités sur les apprentissages des élèves

Quand, heure locale: 
Jeudi, 18 Mai 2017 -
4:00pm au 6:00pm
Où: 
France, Paris
Type d’événement: 
Catégorie 7-Séminaire et atelier

En s’appuyant sur une analyse des ensembles de données à grande échelle, cette session montrera comment les inégalités dans l’apprentissage s’accentuent considérablement au cours du cycle primaire entre les riches et les pauvres et, parmi les plus modestes, entre filles et garçons. Elle montrera également que les enfants handicapés sont les plus susceptibles d’être laissés pour compte.

Il est désormais prouvé que l’accès à l’enseignement supérieur pour les enfants des ménages pauvres dépend fortement de leur apprentissage dans les premières années. En effet, lorsque les enfants issus de milieux pauvres ont les mêmes opportunités que ceux issus de milieux riches, les lacunes dans l’apprentissage se réduisent notablement. Il est en outre important de changer la manière dont les ressources publiques sont allouées pour parvenir à un «universalisme progressif». Le Débat se terminera en regardant les façons dont la collecte de données pourrait être améliorée dans des environnements pauvres en ressources afin de permettre un meilleur suivi des SDG d’éducation liés à l’apprentissage, en mettant l’accent sur le suivi des progrès pour les groupes les plus défavorisés.

Réduire les inégalités dans l’éducation est un impératif mondial. Le rapport 2016 de la Commission de l’éducation souligne les inégalités en matière d’accès et de résultats d’apprentissage, tandis que l’ODD 4 cible des progrès dans la réduction des inégalités, qu’elles soient géographiques, liées au sexe, aux groupes d’aptitude ou qu’elles aient lieu dans des milieux en crise. Au-delà du diagnostic et du suivi, que nous apprend la recherche sur les stratégies pour améliorer l’équité et l’égalité des chances dans l’éducation ?

La série 2017 des débats stratégiques explore cette question sous plusieurs angles, nous poussant à aller au-delà de la compréhension de la nature du problème pour explorer ce qui peut être fait, en particulier par la politique et la planification de l’éducation.