Ve Congrès des dirigeants de religions mondiales et traditionnelles

Quand, heure locale: 
Mercredi, 10 Juin 2015 - 9:00am au Jeudi, 11 Juin 2015 - 6:00pm
Où: 
Kazakhstan, Astana
Type d’événement: 
Réunion d'Etat membre ou d'Institutions

Le Ve Congrès des dirigeants des religions mondiales et traditionnelles a eu lieu les 10 et 11 Juin 2015 à Astana, République du Kazakhstan, sur le thème: « Dialogue des leaders religieux et des politiciens pour la paix et le développement ».
Cette initiative a été lancée en 2003 par le Président de la République du Kazakhstan, Nursultan Nazarbayev. La Ve édition a réuni des participants et des délégations du monde entier, et notamment le Secrétaire général de l'ONU, les chefs des agences onusiennes, de l'OSCE, et des dirigeants et représentants de l'Islam, du christianisme, du judaïsme, de l'hindouisme, du bouddhisme ainsi que d’autres religions.

Les échanges ont porté sur la responsabilité des dirigeants religieux et politiques à l'humanité, les nouvelles tendances et les perspectives de l'interaction entre la religion et le politique, l'influence de la religion sur les jeunes, avec une contribution au Plan d'action de la Décennie internationale pour le rapprochement des cultures. Les débats ont été articulés autour d'un agenda en quatre sous thématiques principales :
1) « Dirigeants religieux et politiques: responsabilité à l'humanité »
2) «Influence de la religion sur la jeunesse: éducation, sciences, culture et médias »
3) «Religion et politique: nouvelles tendances et perspectives»
4) « Dialogue fondé sur le respect mutuel et la compréhension entre les dirigeants de religions mondiales et traditionnelles pour la paix, la sécurité et l'harmonie ».

Le Congrès s’est conclu par une Déclaration finale des participants appelant, entre autres, «à assurer le respect égal des religions mondiales et traditionnelles, pour ce qu'elles considèrent comme sacré et pour le sentiment religieux des croyants, tout en reconnaissant les droits inaliénables à la liberté de conscience, d'opinion, de parole et le choix », (...) « à respecter la diversité religieuse tout en favorisant le dialogue entre les religions mondiales et traditionnelles ».