Augmenter les recettes fiscales pour combler le déficit de financement de l’éducation

Published

La croissance économique soutenue dans bon nombre des pays les plus pauvres de la planète a accru les ressources à collecter par les gouvernements à l’intérieur de leurs frontières et pouvant servir à financer leurs stratégies en matière d’éducation. Toutefois, parmi les pays les plus éloignés des objectifs de l’EPT, nombreux sont ceux qui n’ont pas suffisamment recours à la fiscalité. Le renforcement des systèmes fiscaux est une condition essentielle à la réalisation de l’Éducation pour tous. Le présent document d’orientation montre que si les gouvernements de 67 pays à revenu faible et intermédiaire augmentaient, même modestement, leur effort de collecte de l’impôt et consacraient un cinquième de leur budget à l’éducation, ils pourraient réunir 153 milliards de dollars des États-Unis supplémentaires au bénéfice de l’éducation en 2015, faisant ainsi passer la part moyenne du PNB consacrée à l’éducation de 3 % à 6 % d’ici à 2015.

Les réductions de l’aide menacent les objectifs de l’éducation

Published

Ce document présente les dernières données en date concernant l’aide humanitaire et l’aide au développement consacrées à l’éducation. Sa publication doit coïncider avec la Conférence d’annonces de contribution du Partenariat mondial pour l’éducation, dont l’objectif est de collecter 3,5 milliards de dollars des États-Unis au profit de l’éducation. Il est essentiel de prendre la mesure de l’urgence de cette demande de financements et que les donateurs, nouveaux et anciens, voient là une occasion de renflouer les fonds consacrés à l’éducation en cette période de pénurie.

Les progrès vers l’Éducation pour tous stagnent, mais certains pays montrent la voie à suivre

Published

Publié conjointement par le Rapport mondial de suivi sur l’Éducation pour tous et l’Institut de statistique de l’UNESCO (ISU), le présent document révèle que les progrès mondiaux visant à réduire le nombre d’enfants non scolarisés sont au point mort. Cependant, de nombreux pays ont fait des progrès importants depuis 2000 et offrent autant d’exemples à suivre.

Le développement durable après 2015 commence par l’éducation: Comment l’éducation peut contribuer à la réalisation des objectifs proposés pour l’après 2015

Published

Cela fait plus d’un demi-siècle que l’éducation est reconnue comme un droit humain fondamental par la communauté internationale. En 2000, celle-ci adoptait les Objectifs du Millénaire pour le développement, qui consacrent l’éducation comme un moyen indispensable pour les individus de réaliser leurs capacités, et font une priorité de l’achèvement des études primaires.

En dépit de la centralité accordée à l’éducation dans les traités, pactes et accords, le potentiel de l’éducation comme catalyseur du développement n’est pas encore pleinement reconnu par la communauté internationale. Si, depuis 2000, de nombreux gouvernements nationaux ont renforcé leur engagement envers l’éducation et le soutien qu’ils lui apportent, l’importance qui lui est accordée parmi les donateurs et dans de nombreux pays reste vulnérable devant les fluctuations, qu’elles soient d’ordre financier ou autre.

Au cours des prochains mois, la communauté internationale ouvrira un espace de reconsidération de ses engagements et obligations envers les jeunes et les marginalisés dans le monde, qui ont tant de mal à faire entendre leur voix. Il est impératif que toutes les parties prenantes intéressées, agissant de concert, s’engagent à exploiter le pouvoir transformateur de l’éducation.

On peut considérer comme une étape importante le document final du Groupe de travail ouvert sur les objectifs de développement durable (publié en juillet 2014), qui réaffirme que l’éducation n’est pas seulement une fin en soi, mais aussi un moyen de réaliser un vaste programme mondial. Le présent document d’orientation offre un bref aperçu, étayé par des données factuelles, des nombreuses façons dont l’éducation est à même de faire progresser les objectifs du développement proposés pour l’après 2015. Il souligne qu’on ne peut réellement parvenir au développement durable que par des efforts globaux et transsectoriels qui commencent par l’éducation.

Recherche enseignants formés pour garantir le droit de chaque enfant à l’enseignement primaire

Published
Ce document, publié conjointement par l’Institut de statistique de l’UNESCO (ISU) et le Rapport mondial de suivi (RMS) sur l’Éducation pour tous sur la Journée mondiale des enseignants, montre l’existence d’une pénurie massive et persistante d’enseignants, en particulier d’enseignants bien formés. Cette pénurie chronique continuera de priver des millions d’enfants de leur droit fondamental à l’enseignement primaire dans les décennies à venir si des mesures concertées ne sont pas prises. Se basant sur une série de projections sur le nombre d’enseignants nécessaires et les coûts liés à leur recrutement, ce document souligne la nécessité urgente d’accélérer les programmes de formation des enseignants dans un avenir proche. 

Enseigner et apprendre: Atteindre la qualité pour tous

Le Rapport mondial de suivi sur l’Éducation pour tous 2013/4 démontre pourquoi l’éducation est essentielle au développement, dans un monde en constante évolution. Il explique que l’investissement de façon avisée dans les enseignants, et dans d’autres réformes visant à renforcer l’apprentissage équitable, transforme les perspectives à long terme des populations et des sociétés.

Subscribe to