Le journalisme sous le feu de la critique: relever les défis contemporains

Contexte

Traditionnellement, les médias d’information ont été les principaux générateurs de journalisme au sein des sociétés. Mais les développements de la dernière décennie sont en voie de modifier ce scenario. Les transformations technologiques, économiques et politiques sont inexorablement en train de remodeler le panorama du paysage médiatique. Les élections et les référendums récents les plus importants ont soulevé de nombreuses questions sur la qualité, l'impact et la crédibilité du journalisme, avec une portée globale.

Selon certaines perspectives, les médias traditionnels sont en voie de perdre leur contrôle sur l’information et leur position centrale comme principale source d’informations pour le public. Ils seraient donc en passe d’être remplacés par des technologies médiatiques décentralisées et personnalisées. Une autre perspective soutient que la presse traditionnelle demeure vitale et - du moins en théorie - constitue une garantie de crédibilité.

Certains accueillent favorablement l’élargissement du pluralisme des médias grâce à l'avènement des médias sociaux, et y voient cela une alternative au journalisme traditionnel qui tombe trop souvent en dessous des normes professionnelles. Cependant, d’autres déplorent la possibilité fournie par les médias sociaux de vivre dans des cocons d'information fermés et une perméabilité à des vérités fabriquées.

Dans quelle mesure le contenu des plateformes de médias sociaux doit être modéré par les plates-formes elles-mêmes afin d'éviter la circulation de "fausses nouvelles" ou si cela ouvrirait la porte à une potentielle censure et controverse sur qui en juge la véracité et comment.

Trouver des moyens d’agir pour régler ces enjeux est d'une grande importance non seulement pour les professionnels des médias, mais aussi pour les sociétés en général, et pour les gouvernements en particulier. En effet, les sociétés modernes ne peuvent pas fonctionner et se développer sans un journalisme libre, indépendant et professionnel, basé sur des principes tels que la vérification des faits, reflétant une pluralité d'opinions éclairées, la protection de la confidentialité des sources des médias et la protection de la sécurité des journalistes.