Journée mondiale de la liberté de la presse 2017

Restez critiques – Campagne de la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse 2017

 

En tant que producteurs et consommateurs de médias, nous devons être critiques de ce que nous lisons, écoutons et regardons.

L'information a le pouvoir de catalyser un changement, positif ou négatif. Le journalisme de qualité contribue à la construction de sociétés plus justes, pacifiques et inclusives. Les audiences critiques ne deviendront pas facilement victimes de la désinformation et de la manipulation. Un journalisme de qualité et des audiences critiques dans une société libre forme, ensemble, les fondations d'un environnement médiatique sain qui peut aider le monde à faire face au défi de notre temps.

 

Les transformations politiques, technologiques et économiques remodèlent le paysage médiatique. La baisse des profits, le déclin de l'audience des médias traditionnels, les nouvelles technologies qui font des informations partagées une principale source et l'éccart entre les médias et leurs audiences, remet en question le rôle traditionnel du journalisme et affecte sa qualité et sa crédibilité.

 

Les rumeurs, les mensonges et la manipulation émotionnelle peuvent affecter nos opinions, inciter à la haine et exacerber la violence.

Le journalisme critique et bien documenté est essentiel pour mettre en défaut la désinformation. Qu'il soit élaboré par des journalistes, des journalistes citoyens, des journalistes communautaires ou professionnels des médias, les reportages devraient être le résultat d'enquêtes approfondies et de vérifications des faits et devraient inclure différentes voix pour refléter la diversité et la pluralité des opinions.

 

Partout dans le monde, des médias et des journalistes sont harcelés et même tués pour avoir informé le public ou pour avoir produit des reportages critiques sur des sujets d'intérêt public.

Tous les quatre jours, un professionnel des médias est tué dans l'exercice de sa profession. Le droit fondamental à la liberté d'expression est restreint de la manière la plus brutale, affectant chaque membre de la société. L'impunité pour les crimes commis contre les journalistes et les professionnels des médias devient une tendance répandue et profondément enracinée.

 

 

grâce au journalisme d'investigation qui révèle la corruption et d'autres faits répréhensibles; en maintenant les gouvernements transparents et responsables; en encourageant l'élaboration de lois qui protègent les journalistes et en appelant à la poursuite judiciaire des auteurs de crimes contre les professionnels des médias.

 

 

en donnant voix à des variétés d'expériences, en produisant des reportages sensibles aux conflits, en encourageant la compréhension mutuelle, en particulier dans les sociétés polarisées par le discours de haine et les discours politiques antagonistes; en combattant les préjugés et en contrant la propagation de la désinformation.

 

 

…aujourd'hui plus que jamais, grâce aux opportunités offertent par l'internet et les technologies numériques. Quand les individus ont accès à l'information sans restriction, ils sont en mesure de tenir les institutions responsables à travers la vigilance publique; ils sont capables de prendre des décisions bien informées pour améliorer leurs communautés. Des médias variés et pluralistes peuvent faire passer la voix des jeunes, des minorités éthniques et linguistiques, des personnes handicapées et d'autres groupes marginalisés et privés de leurs droits, leur permettant de participer et de façonner le discours public. Dans un environnement de liberté artistique, des médias diversifiés, peuvent également assurer la dissémination et la promotion d'expressions culturelles contemporaines diverses, dans les arts du spéctacle, la musique, les films et les arts visuels. Afin d'être véritablement inclusifs, les médias se doivent d'assurer une représentation équitable d'hommes et de femmes en évitant les stéréotypes liés au genre.