Les femmes font l'info 2017

Test de l'égalité des genres

Dans le cadre de la campagne Les femmes font l'info 2017, nous vous encourageons vous et votre organisation à prendre part au Test de l'égalité des genres, qui se penche sur les stéréotypes dans l'actualité et comporte également des questions sur la notion de genre sur le lieu de travail.

L'idée est simple - chacun, à tous les niveaux de la production de médias d'information, peut prendre le temps de réfléchir aux questions relatives au genre en passant le Test de l'égalité des genres dans deux domaines clés - les Opérations sur le lieu de travail et le Contenu et la représentation

Section A : Opérations sur le lieu de travail

   Politique organisationnelle relative au genre

L’organisation a-t-elle une politique organisationnelle relative au genre ? Est-elle largement diffusée et connue de tous les employés ?

  • Sur l’échantillon de sociétés de médias interrogées, seulement 16%, 27% et 69% d’entre elles ont des politiques internes sur l’égalité des genres, respectivement en Europe de l’Est, au Moyen-Orient et Afrique du Nord, et en Afrique sub-saharienne (Rapport mondial sur la condition de la femme dans les médias)
  • Bloomberg News, qui élabore des politiques relatives à l’égalité des genres depuis maintenant six ans, a constaté que les deux plus gros obstacles sont la pénurie de femmes au niveau décisionnaire et la « censure » des sources féminines. Pour lutter contre cette situation, l’organisation a mis en œuvre des politiques pour que les mères soient plus nombreuses aux plus hauts postes (WAN-IFRA)
  1. Oui et la politique est bien connue (5 points)
  2. Oui mais la politique n’est pas bien connue (2,5 points)
  3. Non (0 point)

   Diversité des genres au niveau décisionnaire

L’organisation a-t-elle un programme relatif à la diversité et à la représentation des femmes au niveau décisionnaire (ex. un programme de mentorat ou un système de quota pour leur participation aux conseils d’administration) ? L’organisation a-t-elle une politique de formation et d’accompagnement des femmes pour améliorer leur représentation à des postes élevés ?

  1. Oui, nous avons les deux (5 points)
  2. Oui, nous avons un programme sur la diversité OU une politique pour les postes élevés (2,5 points)
  3. Non, nous n’avons ni l’un ni l’autre (0 point)

   Procédures relatives au harcèlement et aux plaintes

L’organisation a-t-elle une politique contre le harcèlement sexuel et de traitement des plaintes ?

  • Plus de la moitié des femmes interrogées au Royaume-Uni ont déclaré avoir été victimes de harcèlement sexuel au travail (Congrès des syndicats du Royaume-Uni 2016)
  • Seuls 6% des femmes ont signalé le harcèlement sexuel et estiment que la plainte a été traitée de façon satisfaisante (Congrès des syndicats du Royaume-Uni 2016)
  • Une étude sur le harcèlement de célébrités sur Twitter, récemment menée par Demos, a révélé que « le journalisme est la seule catégorie où les femmes ont reçu plus d’injures que les hommes : les femmes journalistes et les présentatrices de journaux télévisés reçoivent environ trois fois plus d’injures que leurs homologues masculins » (Trends in the Newsroom 2015)
  1. Oui, notre personnel la connaît et nos managers sont formés pour traiter ce genre de situation (5 points)
  2. Oui, mais nous pourrions en faire plus pour garantir le traitement efficace des plaintes (2,5 points)
  3. Non (0 point)

Section B : Contenu et représentations

   Partialité et stéréotypes

L’organisation revoit-elle de façon régulière ses contenus pour vérifier la présence de préjugés sexistes et l’équilibre entre les genres ? Les contenus médiatiques produits offrent-ils une variété d’approches de la dimension de genre ? L’organisation a-t-elle un processus de vérification/d’élimination des stéréotypes sexistes présents dans ses messages commerciaux et publicités ?

  • Les femmes ne représentent que 24% des personnes que l’on entend, dont il est question et que l’on voit dans les nouvelles de la presse écrite, de la télévision et de la radio (GMMP 2015)
  • 18% des femmes dont il est question dans les nouvelles sont dépeintes comme victimes, contre 8% des hommes (GMMP 2015)
  1. Oui à toutes ces questions ! (5 points)
  2. Oui à certaines d’entre elles, mais nous pourrions faire mieux (2,5 points)
  3. Non, nous n’avons pas de système de vérification en matière de stéréotypes sexistes et d’équilibre entre les genres (0 point)

   Experts et sources

L’organisation garantit-elle une représentation équitable des femmes dans les sources et les experts cités ? L’organisation tient-elle une base de contacts de femmes à interviewer et de femmes expertes ?

  • Les femmes ne représentent que 24% des personnes que l’on entend, dont il est question et que l’on voit dans les nouvelles de la presse écrite, de la télévision et de la radio (GMMP 2015)
  • Moins d’un expert sur cinq interrogé par les médias est une femme (Rapport mondial sur la condition de la femme dans les médias)
  • À Bloomberg News, tous les articles doivent inclure depuis 2014 au moins une citation par une femme (WAN-IFRA)
  1. Oui, nous avons une liste de contacts féminins et nous représentons les femmes de manière équitable (5 points)
  2. Nous pourrions faire mieux dans ce domaine (2,5 points)
  3. Non, nous ne faisons ni l’un ni l’autre (0 point)

   Fonction de surveillance

Si vous êtes une organisation de médias, considérez-vous que la couverture de l’égalité des genres entre dans le cadre de vos fonctions de gardien des institutions publiques ? Votre organisation contribue-t-elle à garantir le fonctionnement des médias dans un environnement libre et indépendant ?

  1. Oui, nous nous assurons d’atteindre l’égalité des genres ou nous nous efforçons de l’atteindre au quotidien dans notre travail. Nous encourageons l’importance de médias libres et indépendants (5 points)
  2. Oui, nous considérons que l’égalité des genres constitue l’une de nos fonctions, mais nous pourrions en faire davantage pour l’atteindre et avoir un environnement libre et indépendant (2,5 points)
  3. Non, nous avons du mal avec cela (0 point)

Découvrez votre résultat !

  
Félicitations ! L’organisation est sensible au genre à la fois dans ses pratiques et dans sa façon de produire du contenu. Nous recommandons que l’organisation se prête à cet exercice au moins une fois par an pour adopter une approche réellement transformatrice de la notion de genre.

Bon travail ! L’organisation est sensible au genre et en bonne voie d'adopter une approche transformatrice de la notion de genre. Mais il reste encore du travail. Consultez nos ressources en cliquant ici et commencez à élaborer un plan d’action.

Félicitations – vous avez franchi la première étape ! Vous êtes désormais conscient de la notion de genre. C’est maintenant que le travail le plus dur commence : il faut devenir sexotransformateur. Cliquez ici pour consulter les ressources que l’UNESCO a réunies pour vous accompagner dans vos démarches. Vous pouvez par exemple inviter un(e) spécialiste de la question de genre pour vous sensibiliser davantage.

Pour demander un certificat de participation à la campagne Les femmes font l’info 2017, cliquez ici.

Pour plus d'information sur Les femmes font l'info 2017, veuillez contacter Tim Francis à t.francis(at)unesco.org.