L’enseignement de l’Holocauste

Faire respecter les droits de l’Homme et promouvoir la citoyenneté mondiale afin de prévenir l’extrémisme, les génocides et les violences de masse

infocus_holocaust_2_girls.jpg

© UNESCO/Mémorial de la Shoah

Projets

Plaidoyer et sensibilisation

L’UNESCO organise des manifestations politiques et de plaidoyer sur l’enseignement de l’histoire de l’Holocauste et la prévention du génocide, à la fois au Siège et partout dans le monde, afin d’encourager les responsables des politiques éducatives et les principaux experts dans le domaine du dialogue sur les meilleures stratégies et pratiques à introduire le sujet dans les milieux scolaires.

  •  Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste

Le 27 janvier est le jour de la libération du camp allemand nazi de concentration et d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, un site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Plus d’1,1 million de personnes ont été assassinées à Auschwitz, dont près d’un million de Juifs et des dizaines de milliers de Polonais, de Roms et de Sintis, de prisonniers de guerre soviétiques et d’opposants politiques de toute l’Europe. Pour en savoir plus

  • Le pavillon « ex yougoslave » à Auschwitz-Birkenau : L’UNESCO soutient les discussions concernant la rénovation et la transformation du pavillon n° 17, situé à l’intérieur du Musée national Auschwitz-Birkenau, en Pologne, et la création d’un espace d’exposition conjoint pour les pays de l’ex-Yougoslavie (Bosnie et Herzégovine, Croatie, ex-République yougoslave de Macédoine, Monténégro, Serbie, Slovénie) sur l’Holocauste.

 

Conseil technique et renforcement des capacités

L’UNESCO collabore avec les États membres intéressés afin d’introduire le sujet dans les systèmes éducatifs en formulant des conseils pour l’élaboration et la révision des programmes et des manuels scolaires et en fournissant, avec un large éventail de partenaires, des possibilités de renforcement des capacités des acteurs de l’éducation des secteurs formels et non formels.

  • L’UNESCO a créé un Réseau latino-américain pour l’enseignement de l’Holocauste et des autres génocides composé de représentants des ministères de l’éducation de l’Argentine, du Chili, du Costa Rica, d’El Salvador, du Guatemala, du Paraguay, du Pérou et de l’Uruguay. Le Réseau se réunit régulièrement afin de promouvoir le dialogue régional sur la manière d’aborder les atrocités de masse du passé par le biais de l’éducation et d’élaborer des projets régionaux de renforcement des capacités, notamment en partenariat avec Yad Vashem.
     
  • La Conférence pour l’enseignement international de l’Holocauste est un programme de développement professionnel créé conjointement par l’UNESCO et le Musée mémorial de l'Holocauste des États-Unis afin d’aider les acteurs de l’éducation du monde entier à élaborer des programmes nationaux d’enseignement de l’Holocauste et des autres atrocités de l’histoire (vidéo).
     
  • L’UNESCO et l’Institut Georg Eckert pour la recherche internationale sur les manuels scolaires ont compilé des recommandations à l’intention des acteurs de l’éducation sur la façon d’élaborer et de réviser les programmes et les manuels scolaires. L’étude conjointe sur le « Statut international de l’enseignement de l’Holocauste » examine également les façons dont l’histoire de l’Holocauste est enseignée à travers le monde.

 -  Statut international de l’enseignement de l’Holocauste
 -  Résumé contenant des recommandations pour les responsables des programmes et les auteurs de manuels scolaires