La mémoire de l’esclavage revisitée par les artistes

Dossier Grand angle


La mémoire de l'esclavage nourrit la création artistique contemporaine. Elle se perpétue dans la littérature, le théâtre, la musique, la danse, les arts visuels… De nombreux artistes s’en inspirent, la transmettent aux nouvelles générations et la mettent en relation avec les formes d'esclavage actuelles et autres défis de notre époque. Par quels biais cet épisode tragique de l'histoire de l'humanité continue-t-il de sous-tendre la création contemporaine ? Tel est le sujet central de l'événement « Les artistes et la mémoire de l’esclavage : résistance, liberté créatrice et héritages » que l'UNESCO organise vendredi 4 septembre 2015, dans le cadre du projet La Route de l'esclave.

Lire la suite

L'événement comprend notamment un séminaire dont les travaux sont introduits par le philosophe français Alain Foix (Guadeloupe). Lisez son article sur la mémoire de l'esclavage et la création artistique: Danser l'innommable.


Alain Foix © Gallimard