« Champions du développement de la petite enfance »

Le 23 septembre, la Directrice générale, Mme Irina Bokova, a participé au petit déjeuner des champions du développement de la petite enfance organisé par l’UNICEF dans les locaux des Nations Unies à New York et coparrainé par les Gouvernements du Chili et du Rwanda.

Plusieurs discours ont été prononcés au cours du petit déjeuner : se sont ainsi exprimés Mme Michelle Bachelet, Présidente de la République du Chili, M. Anthony Lake, Directeur général de l’UNICEF, Mme Agnes Binagwaho, Ministre de la santé de la République du Rwanda, et Mme Maria Clemencia Rodriguez de Santos, Première Dame de la Colombie, ainsi que des intervenants de l’OMS et des Universités de Harvard et de Columbia, notamment M. Jeffrey Sachs, qui a parlé de la nécessité de financer l’EPPE dans le cadre du futur programme de développement.

Devant une salle comble, Mme Irina Bokova a souligné l’importance de la protection et de l’éducation de la petite enfance.

« La protection et le développement de la petite enfance sont parmi les facteurs d’égalité les plus efficaces, car ils améliorent la santé et l’alimentation et exercent des effets positifs sur l’apprentissage et les résultats ultérieurs », a déclaré la Directrice générale.

Mme Bokova a évoqué l’importance de la Conférence mondiale de l’UNESCO, qui s’est tenue à Moscou en 2010, et les progrès réalisés depuis lors pour inscrire l’EPPE dans les politiques éducatives nationales. Elle a toutefois mis l’accent sur le besoin d’aller plus loin, soulignant qu’il était essentiel de collaborer avec les gouvernements, au niveau national, et de s’assurer que l’EPPE occupe une place de premier plan dans le programme de développement durable pour l’après-2015.

« Nous devons être vigilants car cette question est essentielle pour l’humanité », a affirmé Mme Irina Bokova.