Les écoles associées de l’UNESCO rejoignent l’engagement mondial en faveur du développement durable

Des élèves et des enseignants des écoles associées de l’UNESCO représentant 32 pays se sont réunis à Okayama, au Japon, à l’occasion des manifestations internationales sur l’EDD organisées dans le cadre du réSEAU de l’UNESCO du 4 au 8 novembre 2014, afin de partager leurs points de vue.

Près de 200 participants ont exposé leurs idées et leurs ambitions concernant la protection et le respect de l’environnement, la mise en place de systèmes de recyclage efficaces, la préparation aux catastrophes naturelles et leur prévention, ainsi que la lutte contre la pauvreté.

« Nous sommes venus ici pour parler de notre avenir – un avenir durable. Pour cela, nous devons nous comprendre mutuellement et comprendre nos situations, nos vies et nos besoins. Lorsque nous créons une vision d’un avenir durable, cela doit être une vision élaborée par tous et pour tous, que nous pouvons communiquer, avec confiance, au monde » a déclaré Yaame Iseki, une jeune Japonaise, dans son discours d’ouverture de la Plate-forme des élèves du réSEAU.

Les manifestations internationales sur l’EDD organisées par le réSEAU de l’UNESCO pour les élèves et les enseignants se sont déroulées en préparation de la Conférence mondiale de l’UNESCO sur l’éducation au développement durable (EDD) qui s’est tenue du 10 au 12 novembre 2014 à Aichi-Nagoya. Cette conférence a marqué la fin d’une décennie d’action en faveur de l’EDD et a ouvert la voie aux actions futures. La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a accueilli les participants à Okayama en tant que « membres essentiels de la famille UNESCO » et leur a rappelé que « le monde appartient à chacun de nous – il est de notre devoir de tout faire pour le protéger et l’enrichir, aujourd’hui et demain ».

Dans le cadre de débats fructueux et dynamiques, les élèves passionnés et engagés du réSEAU ont activement participé aux discussions sur les moyens de développer les activités d’EDD au-delà de la Décennie, de renforcer et d’approfondir la coopération entre les membres du réSEAU et d’accroître le rôle des jeunes en tant que futurs décideurs. Les résultats et les conclusions ont été reflétés dans une Déclaration conjointe et présentés par des représentants du réSEAU à la Conférence mondiale, en s’appuyant sur ce qu’ils avaient appris et observé dans leurs écoles, communautés et pays d’origine.

La Plate-forme des élèves a été suivie d’une Plate-forme du réSEAU pour les enseignants, durant laquelle 40 éducateurs ont partagé leurs réalisations et discuté de la façon dont les écoles associées de l’UNESCO pouvaient contribuer au Programme d'action global pour l'EDD, qui a été officiellement lancé à Nagoya. Durant la séance d’ouverture, Qian Tang, Sous-Directeur général de l’UNESCO pour l'éducation, a souligné que l’EDD allait devenir « une réalité mondiale, dont l’une des priorités doit consister à renforcer les établissements de formation des enseignants afin d’offrir une formation initiale solide ainsi qu’un développement professionnel continu ».

Tout au long du programme des manifestations du réSEAU, les participants ont également eu la possibilité de visiter les principaux sites de la région associés à l’EDD.  Par exemple, ils ont pu s’informer sur la biodiversité de la rivière Asahi-gawa et les habitudes de pêche, visiter le Musée de la limule de la ville de Kasaoka, et découvrir les techniques traditionnelles de fabrication de produits naturels en pierre d’Aji.