Une éducation de qualité pour les enfants réfugiés

Pour la directrice de l’école, Rola Ayoub, c’est une grande satisfaction professionnelle de savoir qu’elle contribue à former la prochaine génération d’adultes responsables à l’école de Naplouse à Saïda, au Liban, en offrant une éducation de qualité à de jeunes réfugiés palestiniens.

L’école est gérée par l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), qui offre assistance et protection à près de 5 millions de réfugiés enregistrés, et notamment une éducation de qualité grâce à ses 700 écoles réparties au Liban, en Syrie, à Gaza, en Cisjordanie et en Jordanie.

Mme Ayoub a déclaré qu’elle s’employait à encourager les enfants à réaliser leur potentiel, en les dotant de compétences en communication et leadership, tout en cultivant les valeurs humaines telles que le respect, la tolérance et le dialogue.

« À l’école de Naplouse, notre ambition est de former de futurs leaders, des personnes qui aient le sens de la communication et qui soient des membres de la société responsables. Nous voulons que nos élèves se motivent eux-mêmes et soient capables de prendre des décisions indépendantes et créatives dans leur vie », a-t-elle indiqué.

Mme Ayoub sera invitée à participer à l’événement de la Journée mondiale des enseignants 2014 (hyperlien) à Paris les 6 et 7 octobre, afin de partager ses précieuses expériences de travail avec les enfants réfugiés. Elle participera au dialogue avec des enseignants du monde entier afin d’échanger les meilleures pratiques et d’étudier comment celles-ci peuvent influer sur l’élaboration des politiques.

L’UNRWA collabore avec l’UNESCO en faveur de l’éducation des réfugiés de Palestine à la suite de la signature d’un mémorandum d’accord en mars 2014, renouvelant officiellement un partenariat de 64 ans entre les deux agences. Ensemble, ces dernières placent les enseignants formés professionnellement, motivés et bien encadrés au cœur de l’éducation.  

Selon Caroline Pontefract, directrice de l’éducation à l’UNRWA, une approche cohérente du développement des enseignants a été essentielle dans le contexte difficile de l’école de Naplouse, ainsi que dans toutes les écoles UNRWA de la région.

« Nous associons les modèles innovants de développement professionnel pour toutes les étapes de la carrière de l’enseignant, utilisant les programmes d’auto-apprentissage multimédias, au renforcement des structures de soutien professionnel quotidien et à la garantie de possibilités d’évolution de carrière », a indiqué Mme Pontefract.

Il existe un solide consensus international sur le fait que l’éducation, et en particulier la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage, doit occuper une place centrale dans le programme de développement pour l’après-2015, et qu’elle sera essentielle à son succès. Ce futur agenda fera l’objet d’un débat à l’Assemblée générale des Nations Unies de cette année, et l’objectif mondial et la cible de l’éducation seront examinés plus avant au Forum mondial sur l’éducation qui se tiendra en République de Corée en mai 2015.

Suivez-nous sur Twitter : @UNESCO  #Respect4Teachers