70e anniversaire de l’UNESCO : le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, et la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, célèbrent les réalisations de l’Organisation

Les réalisations et actions entreprises par l’UNESCO à travers le monde pour construire la paix et le développement durable ont été mises à l’honneur au cours d’un événement spécial célébrant le 70e anniversaire de l’Organisation, organisé au Siège de l’UNESCO le 28 avril à Paris. Le Secrétaire général des Nations Unies et les chefs de toutes les autres agences de l’ONU se sont joints à la Directrice générale, Irina Bokova, pour l’occasion.

La célébration marquait la création de l’UNESCO en tant qu’Organisation des Nations Unies, et a permis de souligner les  valeurs et concepts fondamentaux forgés par l’UNESCO depuis 1945, et qui sous-tendent toujours son action aujourd’hui.

Lors de son discours à une salle bondée, Ban Ki-Moon a rendu hommage à l’Organisation en tant que « puissant agent de paix » et « ardent défenseur de la liberté d’expression, de l’éducation, de la culture et des sciences ».

« En cet anniversaire, revenons à l’Acte constitutif de l’UNESCO », a déclaré le Secrétaire général. « Écoutons son message de sagesse, que ‘la culture et l’éducation de tous en vue de la justice, de la liberté et de la paix sont indispensables à la dignité humaine et aux devoirs sacrés de toutes les nations’ ».

Répondant à M. Ban et accueillant « l’ensemble de la famille des Nations Unies », Irina Bokova a affirmé que le monde avait encore grand besoin de l’inspiration et du courage qui ont mené à la création de l’UNESCO et qui ont guidé l’Organisation ces sept dernières décennies.

« Aujourd’hui, de la même façon qu’en 1945, nous faisons face à une multitude de défis et de menaces », a déclaré la Directrice générale. « Nous avons besoin de la même audace qui a donné naissance à cette maison il y a 70 ans. Nous devons, de nouveau, voir les choses en grand. Face à la violence et à l’extrémisme violent, nous devons élever le drapeau de la solidarité et construire une paix plus durable à travers l’éducation, à travers le dialogue des cultures, à travers la compréhension mutuelle sur la base du respect et de l’égale dignité de tous. Face au changement climatique, nous devons libérer pleinement le pouvoir de l’ingéniosité humaine, de la créativité humaine. Il s’agit de notre ultime énergie renouvelable, une énergie inépuisable. Et il s’agit du mandat de l’UNESCO. »

Les festivités se poursuivront le 30 avril, lorsque le Secrétaire général et Mme Bokova assisteront à un concert de stars au Siège de l’UNESCO pour la Journée internationale du jazz. Cet événement de prestige réunira sur scène une vingtaine d’artistes et de personnalités de renom pour célébrer le jazz et la diplomatie culturelle.  

Les célébrations du 70e anniversaire des 28 et 30 avril sont retransmis en direct sur le site de l’UNESCO.