Des agents des forces de sécurité et des professionnels des médias en formation pour préparer la prochaine période électorale

seminairejournaliste1.jpg

Vue des participants
© UNESCO
09 Juin 2016

Près de 150 professionnels des médias et 50 agents des forces de sécurité ont pris par ce mardi 07 juin 2016, à Libreville, au lancement de la première étape du programme de formation organisé avec l’appui des Agences des Nations-Unies et de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) en prélude aux prochaines échéances électorales au Gabon. 

Alors que le Gabon s’apprête à organiser plusieurs échéances électorales le projet intitulé « Appui au processus électoral par le renforcement de la liberté d’expression et la sécurité des journalistes » vient d’être lancé par le Premier Ministre, Pr. Daniel Ona Ondo. Ce projet prévoit l’organisation dans 4 villes du Gabon (Libreville, Port-Gentil, Franceville et Oyem), d’un séminaire de formation des professionnels des médias et d’un atelier de formation des personnels des forces de sécurité. De plus, au sortir de ces formations, un mécanisme de monitoring sera mis en place, sous la responsabilité des professionnels des médias eux-mêmes, pour évaluer le niveau de respect par les différents médias des dispositions de la Charte des droits et devoirs des journalistes ainsi que le Code de bonne conduite des médias et des journalistes d’Afrique centrale en période électorale.

L’ouverture des sessions de Libreville, ce 07 juin 2016, marque le début de la mise en œuvre de ce projet qui a pour but de promouvoir la paix et la démocratie par la préservation de la liberté d’expression, le renforcement de la responsabilité du journaliste, et le respect des droits humains en période électorale.

Parmi les officiels qui accompagnaient le Premier Ministre, Pr. Daniel Ona Ondo, à la cérémonie d’ouverture, l’on avait Mme Brigitte Anguilet Diop, Vice-président du Conseil National de la Communication (CNC) ; Monsieur Alain Claude Bilie Bi Nze, Ministre de la Communication ; Mme Marie-Evelyne Petrus Barry, Coordonnatrice du Système des Nations Unies ; Monsieur Vincenzo Fazzino, Représentant de l’UNESCO et  M. Yves Nassouri, Représentant du Directeur régional de l’OIF.

Lors de son discours de circonstance, le Représentant de l’OIF, M. Yves Nassouri s’est félicité de l’organisation de ces formations sans oublié de rappeler l’importance de l’appui aux processus électoraux qui est, selon lui, « un axe majeur de la stratégie d’intervention de la Francophonie. ». Il a veillé aussi à rappeler qu’il appartient aux journalistes, en période électorale « d’informer les électeurs de manière juste et professionnelle, afin de les éclairer dans leurs choix »

Mme Marie-Eveline Petrus Barry, Coordonnatrice du Système des Nations-Unies au Gabon, prenant la parole a mis en évidence les interventions multiformes des Agences des Nations-Unies au profit de la démocratie, de la préservation de la paix et des droits de l’homme ainsi que de la sécurité des journalistes. Elle a à cet égard rappelé l’adoption par les Nations-Unies de plusieurs résolutions et d’un plan d’action sur la sécurité des journalistes. Puis, au niveau de la sous-région, elle a souligné l’élaboration, sous l’impulsion de l’UNOCA et du CNUDHD-AC d’un Code de bonne conduite des médias et des journalistes d’Afrique centrale en période électorale. Ledit Code sera soumis, comme fait dans d’autres pays de la région, à l’approbation et l’adhésion des professionnels des médias du Gabon. Elle a terminé son propos en interpellant les journalistes sur leur responsabilité sociale pour préserver la paix et prévenir les crises, en particulier lors des périodes électorales.

Dans son allocution d’ouverture M. Daniel Ona Ondo, Premier Ministre, Chef du gouvernement gabonais a fait remarquer que sa participation à cette cérémonie témoigne de la volonté du gouvernement à renforcer la démocratie et à préserver la paix. Tout en remerciant les partenaires, il a aussi souligné l’importance pour le gouvernement de voir toutes les sessions de formation se dérouler dans de bonne condition à travers le pays.

La préparation et l’organisation de ces formations ont mobilisé cinq organismes onusiens, notamment le Centre pour les Droits de l’Homme et la démocratie en Afrique Centrale (CNUDHD-AC), le programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD), l’Organisation des Nations-Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), l'Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR) et le Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (UNOCA).

Concernant le contenu des formations, les sessions du séminaire de formation des professionnels des médias portent essentiellement sur la préparation de la couverture électorale, le respect des droits humains, les techniques de traitement de l’information, l’éthique et la déontologie. Pour ce qui est de la formation destinée aux forces de sécurité, les trois principaux modules sont : la présentation de la résolution 68/163 sur la sécurité des journalistes et l’impunité ; le plan d’action sur la sécurité des journalistes, le maintien de l’ordre et la préservation de la liberté d’expression.

Ces formations se poursuivront dans les villes de Port-Gentil (du 15 au 17 juin), Franceville (du 22 au 24 juin) et Oyem (du 28 au 30 juin).