Alfonso Herrera Franyutti, lauréat du prix international UNESCO/ José Martí 2016

infocus_jmarti2016.jpg

© All Rights Reserved

Alfonso Herrera Franyutti (Mexique) est le lauréat du Prix international UNESCO/ José Martí 2016. Il a été sélectionné par un jury international d’experts pour sa contribution de longue date en faveur de la paix, de la solidarité et des droits de l’homme auprès des pays et des populations d’Amérique latine et des Caraïbes. Le prix sera décerné le 28 janvier à la Havane (Cuba), lors de la deuxième Conférence internationale intitulée « Avec tous et pour le bien de tous » qui se tiendra du 25 au 28 janvier.

Alfonso Herrera Franyutti, physicien et chirurgien de formation, a excellé dans le domaine de la santé publique. Il a consacré ses travaux et ses efforts à la promotion des idéaux et de l’esprit de José Martí au-delà des frontières cubaines. Alfonso Herrera Franyutti est l’auteur de nombreux ouvrages consacrés à José Martí. Il est membre du Conseil mondial du Projet José Martí de solidarité internationale et soutient les efforts du Centre d’études sur José Martí. Son engagement et ses importants travaux universitaires ont été distingués par l’Institut mexicano-cubain de relations culturelles José Martí.

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a nommé Alfonso Herrera Franyutti sur la recommandation d’un jury international, qui a examiné des candidatures soumises par des pays d’Amérique latine et des Caraïbes.

Le Prix international José Martí a été créé par l’UNESCO, à l’initiative du gouvernement cubain en novembre 1994.  Le prix a été créé  afin de promouvoir l’égalité, la solidarité et les droits de l’homme. Il récompense les contributions exceptionnelles d’organisations et d’individus en faveur de l’unité et de l’intégration de l’Amérique latine et des Caraïbes s’appuyant sur le respect des traditions culturelles et des valeurs humanistes. Les lauréats reçoivent un certificat ainsi que la somme de 5000 dollars.

Parmi les précédents lauréats on peut citer le Frère dominicain Frei Betto (2013), le politologue argentin Atilio Borón (2009), l’ancien président vénézuélien Hugo Chávez (2005) et le sociologue mexicain Pablo González Casanova (2003).

                                                        ****