L’alphabet coréen « hangul » inspire des œuvres d’art pour célébrer la Journée internationale de l’alphabétisation

L’alphabet « hangul » de la République de Corée sera le thème d’une exposition qui se tiendra au Siège de l’UNESCO du 7 au 11 septembre pour célébrer la Journée internationale de l’alphabétisation.

Cette exposition de la célèbre sculptrice Ran Hwang, intitulée « Beginning of the Bright » (le début de la lumière), est présentée dans le cadre du Prix d'alphabétisation UNESCO-Roi Sejong, l’un des deux prix décernés chaque année le 8 septembre par l’UNESCO pour célébrer l’alphabétisation dans le monde.

Les œuvres s’inspirent des voyelles et des consonnes de la langue maternelle hangul, et intègre de célèbres monuments français et coréens tels que l’Arc de Triomphe et Namdaemum, l’une des portes de la muraille de Séoul. Les œuvres seront accompagnées de musique et de vidéos des expositions réalisées.

Le Prix d'alphabétisation UNESCO-Roi Sejong a été créé en 1989 en hommage à l’inventeur de l’alphabet coréen « hangul » mis en place il y a plus de 500 ans. Le prix, qui récompense deux lauréats, accorde une attention particulière au développement et à l’utilisation de l’éducation et de la formation dans la langue maternelle dans les pays en développement. L’UNESCO entretient depuis longtemps des liens avec la République de Corée, et a joué un rôle dans la reconstruction du pays après la guerre par le biais de l’éducation.

Hwang est diplômée en beaux-arts de l’École d’arts visuels de New York, et titulaire d’une maîtrise de beaux-arts de l’Université Chung-Ang à Séoul. Elle est bien connue pour son travail avec les tissus, les boutons et les fils, une inspiration tirée de son expérience dans le milieu de la mode.

L’exposition est l’une des nombreuses manifestations, avec la remise des prix d’alphabétisation de cette année, qui se tiendront au Siège de l’UNESCO et dans le monde entier pour célébrer la Journée internationale de l’alphabétisation le 8 septembre.